Incitius révolutionne le document PDF

 |   |  490  mots
Spécialisée dans la gestion de documents électroniques, Incitius propose des solutions innovantes sur la version native des documents. Après s'être concentrée sur l'industrie pétrochimique, Incitius veut diversifier son portefeuille client.  

Accompagnée par le BIC (Business Innovation Center) depuis 2007, l'entreprise montpelliéraine Incitius Software est spécialisée dans l'édition de logiciels. Reconnue « projet innovant » la même année par le BIC, cette distinction a poussé les fondateurs à créer officiellement leur société en 2008.

Spécialisée dans la gestion de documents électroniques, Incitius fait évoluer le document PDF en lui apportant des fonctions automatisées à travers une solution IPDF. Concrètement, au lieu de gérer des flux de documents, Incitius propose de les gérer dans leur version native, c'est à dire dès leur création.

À travers une suite de quatre logiciels, tous les documents d'une entreprise sont interconnectés en PDF. Une multitude de données sont alors visibles, peuvent être recoupées entre elles et disponibles sans aucune connexion obligatoire, contrairement au Cloud. Une simple clef USB peut contenir ces documents, accessibles depuis n'importe quel endroit dans le monde. Une aubaine pour, par exemple, les plates-formes pétrolières de Total, client historique d'Incitius.


« Il ne s'agit pas d'une énième solution de gestion électronique, explique Laurent D'Amico. Nous proposons des outils en amont et en aval des documents. IPDF permet de classer, d'ordonner, de gagner du temps pour trouver une information. »

Dès sa création, l'équipe d'Incitius s'est appuyée sur un portefeuille clients significatif tel que Total, Sanofi et Kem One et a ainsi pu constater l'intérêt des solutions d'Incitius auprès des acteurs de l'industrie.

Si la prospection commerciale a d'abord été orientée vers l'industrie pétrochimique et les sites Seveso II du fait de l'expérience professionnelle du créateur et P-dg Laurent D'Amico, Incitius a décidé de donner, en 2014, un coup d'accélérateur au développement de son portefeuille clients en le diversifiant. Industrie agroalimentaire, chimique, automobile, mécanique, industrie de la métallurgie sont ses nouvelles cibles.

« Nos logiciels s'adressent aux industriels ainsi qu'à toutes les structures qui ont à gérer des documents, annonce Laurent D'Amico. Notre objectif est de diversifier notre clientèle afin que, d'ici 18 mois, 50 % de notre chiffre d'affaires provienne de l'industrie, autre que pétrochimique. »

Pour atteindre son objectif, l'équipe d'Incitius réalise actuellement une étude de marché en temps réel auprès de plus d'un millier d'usines françaises - autant de clients potentiels.

Affichant une croissance régulière de 50 % par an depuis six ans, Incitius n'a, pour le moment, pas fait appel à des investisseurs pour développer son business. Cependant, au regard du potentiel de ses solutions, Laurent D'Amico n'exclut pas une levée de fonds pour se développer d'avantage à l'étranger.

Hébergée au MIBI depuis l'été 2013, Incitius compte une dizaine de personnes dont six salariés et réalise un chiffre d'affaires avoisinant le million d'euros (950 000 € au 31 décembre 2013).

Ysis Percq

Pour aller plus loin :

Légende : Incitius compte une dizaine de personnes dont six salariés

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :