Kloé signe avec un grand distributeur allemand

 |   |  533  mots
La PME conceptrice de circuits optiques intégrés, dirigée par Paul Coudray, accélère son développement international. Et boucle un projet immobilier de 2 M€ qui lui permettra de s'installer dans ses propres locaux en 2015.

L'entreprise montpelliéraine Kloé, spécialisée dans l'intégration optique, vient de signer avec un gros distributeur allemand. Une avancée significative qui vise une implantation dans un pays plutôt protectionniste, dans un secteur où sévit son principal concurrent en équipement de machines à écriture laser de circuits optiques.

« J'avais essayé à plusieurs reprises de travailler avec l'Allemagne, en vain... Nous avons rencontré ce distributeur à la grande messe annuelle de San Francisco début février, le salon Photonics West, référence dans le domaine de l'optique, souligne avec satisfaction le dirigeant-fondateur de Kloé, Paul Coudray. Chaque année, nous ouvrons deux ou trois pays. Aujourd'hui, nous avons des distributeurs dans quinze pays, essentiellement en Asie, Amérique du Nord et Océanie. »

De fait, l'entreprise montpelliéraine a enregistré une forte augmentation de son activité de production et vente de machines à écriture laser. Dernière performance : la vente réussie auprès de l'industriel japonais Rigaku, fournisseur d'équipements pour la spectrométrie des rayons X.

« Jusqu'à présent, on vendait surtout ces équipement en France et en Inde, précise Paul Coudray. Les ventes se sont accélérées et nous en avons 12 en commande pour 2014. Cela vient notamment des bonnes références que nous pouvons afficher (par exemple, le CEA ou le laboratoire LAAS-CNRS - NDLR) mais aussi parce que nous avons signé avec un gros distributeur américain fin 2012, ce qui nous donne aujourd'hui une vraie visibilité sur le marché américain, et donc de la légitimité et de la crédibilité à l'international. »

Le concepteur de circuits optiques a bouclé l'année 2013 sur un chiffre d'affaires de 2,5 M€ (1,5 M€ en 2012) et vise un objectif de 3 M€ pour 2014.

Un chiffre d'affaires réalisé à 60 % sur les machines à écriture laser, 20 % sur les services R&D et 20 % sur une activité capteurs, « prometteuse mais à long terme », affirme Paul Coudray, annonçant qu'il est en pourparlers avec le groupe Total.

Les effectifs, actuellement de vingt personnes, devraient se monter à une trentaine d'ici trois ans.

Face à cette montée en puissance de l'activité, l'entreprise, installée à l'hôtel d'entreprises du Millénaire, est à l'étroit : « Tous les ans, on loue un espace supplémentaire », déclare Paul Coudray.

Il s'apprête à boucler son projet immobilier, la signature étant suspendue à une dernière négociation en cours. Un investissement de 2 M€ sur l'agglomération de Montpellier, qui permettra à Kloé de s'installer dans ses propres locaux de 2 000 m2, avec notamment une grosse unité de production de machines à écriture laser, une salle blanche, mais aussi une cafétéria et une salle de sport pour les salariés. Les travaux devraient démarrer en septembre 2014, pour une installation prévue fin 2015.

Par ailleurs, Kloé mène actuellement deux projets collaboratifs de R&D, avec d'autres entreprises montpelliéraines comme Egis Eau, Géosciences ou ImaGeau : Diguintelligente, qui a pour vocation de développer une technologie de surveillance des digues en temps réel (voir notre article du 17 février), et Trust, projet européen sur le stockage de CO2 et la détection de fuites souterraines de gaz.

Cécile Chaigneau


Légende : Paul Coudray, P-dg de Kloé
Crédit photo : Christine Caville


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :