La Chambre des métiers du Gard fête ses 70 ans

 |   |  311  mots
À cette occasion, la Chambre des métiers et de l'artisanat du Gard édite un ouvrage qui retrace la vie de la chambre née pendant la guerre, en 1942. Le département compte aujourd'hui 18 000 artisans.  

Le département du Gard compte 18 000 artisans sous la présidence de Serge Alméras, président de la Chambre des métiers et de l'artisanat du Gard (CMA 30). Lorsque Robert David (87 ans aujourd'hui) accéda à la présidence de cette vénérable institution en 1971, le département en comptait 8 000 de moins.

Une histoire que la CMA 30 raconte dans un livre édité à l'occasion des célébrations de son soixante-dixième anniversaire - la CMA 30 a été créée en 1942.

« Nous avons acheté le premier bâtiment de la chambre actuelle dans l'ancienne chocolaterie Bénézet », se souvient Robert David qui fut par ailleurs l'un des créateurs de la Capeb départementale.

Depuis, les murs ont été poussés. D'ici un an et demi, Serge Alméras devrait inaugurer un Institut de Formation des Métiers et de l'Artisanat (investissement : 20 M€), afin d'améliorer les enseignements dispensés dans l'actuel CFA des métiers, grâce à une formation initiale et continue.

Interrogé sur le devenir des Chambres de Métiers, Serge Alméras indique qu'à court terme il n'envisage pas de fusion des CMA, CCI, et Chambre d'agriculture.

« Chacune a ses spécificités, et leurs adhérents des préoccupations différentes », insiste-t-il.

Depuis sa retraite, Robert David affirme comprendre les inquiétudes actuelles des jeunes artisans.

« Quand je vois la situation économique actuelle, je me dis que j'ai bien fait de naître assez tôt pour être à la retraite aujourd'hui », souligne ce dernier.

Et de pointer du doigt les autoentrepreneurs qui selon lui font du tort aux artisans travaillant seuls... à l'instar de 55 % des artisans gardois.

Thomas Tedesco


Légende : le président de la CMA 30, Serge Alméras, 3e en partant de la gauche, entouré de certains de ses prédécesseurs, Gérard David, 1er en partant de la gauche.
Crédit photo : Thomas Tedesco

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :