La filière solaire bloquée pour 3 mois ?

 |   |  365  mots
Les professionnels contestent le décret, adopté jeudi dernier, qui impose un moratoire de 3 mois sur tout nouveau projet photovoltaïque. Les concessions obtenues sont minces.

Le décret, qui suspend l'obligation d'achat par EDF de l'électricité produite par certaines installations utilisant l'énergie solaire, a été adopté par le gouvernement jeudi 9 décembre 2010 malgré la colère des professionnels.

Des discussions ont été engagées avec le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER), dans le cadre du Conseil supérieur de l'Énergie.

Plusieurs amendements ont été déposés par le SER, recueillant l'avis favorable du Conseil, mais le gouvernement n'en a quasiment pas tenu compte.

Le délai du moratoire, prévu un temps sur quatre mois, a été maintenu à trois mois.

Sont exclues de l'application du décret les installations dont la puissance crête est inférieure à 3 kW (installations résidentielles), et celles pour lesquelles le porteur de projet a accepté la proposition technique et financière de raccordement faite par le gestionnaire de réseau avant le 2 décembre 2010.

Présents en nombre lors du salon des énergies, Energaïa, organisé à Montpellier du 8 au 11 décembre 2010, les acteurs de la filière régionale ont reçu le soutien d'Yves Pietrasanta, vice-président chargé du Développement Durable à la Région.

Un affichage, reprenant le logo de la campagne nationale « Touche pas à mon panneau solaire ! », a été proposé et accepté par certains stands.

Une action collective de type flashmob, brièvement envisagée, a été annulée au regard du grand nombre d'exposants étrangers, peu concernés par le décret.

stgirons

« Notre opération n'a pas totalement réussi, mais nous sommes satisfaits du nombre d'échanges noués entre professionnels depuis une semaine, assure Olivier Saint-Girons, directeur de la société montpelliéraine VOL-V Solar, membre du SER. Notre action doit désormais être portée par les décideurs et les acteurs syndicaux pour être efficace. »

Le moratoire de trois mois a débuté vendredi 10 décembre, date de publication du décret au Journal officiel.

Un autre cycle de négociations, destiné à trouver un nouveau cadre de régulation, doit s'ouvrir avec le gouvernement à compter du 20 décembre 2010.

Anthony Rey

Légende : La filière solaire doit gérer un moratoire de 3 mois sur tout nouveau projet photovoltaïque
Crédit photo : Sunnco


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :