Le Réseau Entreprendre veut se relancer

 |   |  300  mots
À l'occasion de son assemblée générale du 31 mai 2012, le Réseau Entreprendre veut affirmer sa nouvelle dimension régionale. Deux implantations à Perpignan et Nîmes sont en cours.

L'assemblée générale du Réseau Entreprendre, prévue le 31 mai 2012 à Montpellier, sera l'occasion d'affirmer la nouvelle vocation régionale de ce groupement de chefs d'entreprises tournés vers l'accompagnement de projets.

Depuis sa création à Montpellier en 2004, et une période de flottement de l'aveu même de ses membres, le bureau local vient de prendre officiellement une dimension régionale, en devenant l'une des 67 délégations régionales du Réseau Entreprendre au plan national. Son nouveau président est Éric Fromenty, fondateur de In Fine Transactions.

Une section de la délégation régionale est en cours de création à Perpignan, sous l'autorité de Marie Font (épouse de Jacques Font, président de l'UPE 66). Elle serait opérationnelle à la rentrée.

Une deuxième section, un peu moins avancée, est, elle aussi, en cours de constitution à Nîmes, calée sur le même calendrier.

Réseau Entreprendre Languedoc-Roussillon ambitionne de réunir 60 chefs d'entreprise d'ici fin 2012.

Par ailleurs, l'AG du 31 mai sera aussi l'occasion de présenter à la presse et aux institutionnels plusieurs porteurs de projets, dans les secteurs du BTP, des télécommunications et des process industriels.

Choisis par le comité de sélection du Réseau Entreprendre, ils bénéficieront d'un prêt à taux zéro de 30 000 € maximum, et d'un accompagnement technique.

« Le but premier du réseau est d'accompagner, insiste Gérard Laboucarié, porte-parole du Réseau Entreprendre Languedoc-Roussillon. Il s'agit de mise à disposition d'une expertise à titre gratuit, en gestion, communication ou sur une spécialité technique. Et nos adhérents paient pour ça ! Il leur est toutefois interdit d'investir dans les projets sélectionnés. »

Au plan national, le Réseau Entreprendre a accompagné 560 entreprises en 2011, en mobilisant près de 8 000 chefs d'entreprise.

Anthony Rey

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :