L'ESMA acquiert le Collège Salette et s'implante à Montréal

 |   |  449  mots
L'ESMA, qui accueille 550 étudiants à ce jour à Montpellier, va s'étendre au Canada
L'ESMA, qui accueille 550 étudiants à ce jour à Montpellier, va s'étendre au Canada (Crédits : ESMA)
L'École supérieure des métiers artistiques de Montpellier a signé, le 3 avril, l'acquisition du Collège Salette, une école de design graphique située à Montréal, au Canada. L'ESMA, qui dispose de plusieurs marques au sein du réseau Icônes, également basé à Montpellier, affiche ses ambitions, avec l'objectif de 3 600 étudiants d'ici quatre ans.

L'École supérieure des métiers artistiques (ESMA) de Montpellier vient de signer l'acquisition (montant non communiqué) du Collège Salette, situé à Montréal, au Canada. Établissement fondé en 1942, cette école de formation au design graphique et aux médias interactifs accueille 200 étudiants par an.

"Il existe quatre grands hubs dans le monde pour l'industrie du cinéma : Londres, Los Angeles, Vancouver et Montréal, explique Karim Khenissi, directeur de l'ESMA. Nous allons donc à Montréal car les grands studios y sont. Nous pourrons satisfaire une demande de plus en plus pressante car, au vu du nombre de productions lancées, les studios font face à un problème de main d'oeuvre. Par ailleurs, nous aurons aussi la possibilité de créer de partenariats et des plates-formes de formation commune avec nos campus en France."

Techniquement, l'ESMA s'installe sur le campus du Collège Salette, qui continuera à exister sous ce nom. Des locaux et des outils de formation seront partagés par les deux établissements, même si l'ESMA prévoit d'étendre le campus de 3 000 à 3 800 m2, avec l'objectif de porter la jauge à 500 ou 550 étudiants. "Nous allons rajouter plusieurs studios : fond vert, motion capture et son, principalement", précise Karim Khenissi.

Le réseau Icônes s'étend

Les synergies évoquées par Karim Khenissi concerne les marques du réseau Icônes, créé par l'ESMA et dont le siège se trouve à Montpellier également. Ces établissements sont : l'ETPA (école de photographie et de game design) à Toulouse et à Lyon ; IPESAA (arts appliqués) à Montpellier ; CinéCréatis (cinéma et audiovisuel) à Nantes et à Lyon.

En plus de Montpellier, l'ESMA elle-même compte deux implantations à ce jour, à Toulouse et Nantes. Un quatrième établissement sous cette enseigne ouvrira à Lyon à la rentrée. De même, en présentant le 7 mars son futur campus de 16 000 m2 qui sera construit sur le site de l'ex-EAI à Montpellier d'ici 2019, l'école a annoncé l'installation de deux antennes de l'ETPA et de CinéCréatis.

"Icônes a été bâti avant tout sur un partage de valeurs communes, insiste Karim Khenissi. Plus qu'un groupe unique, c'est un réseau, qui nous permet d'atteindre une certaine valorisation économique, avec un bon taux de placement de nos étudiants."

Les différents sites de l'ESMA accueillent 2 000 étudiants à ce jour, dont 550 à Montpellier. L'évolution d'Icônes devrait porter cette capacité à 3 600 étudiants d'ici quatre ans dans l'ensemble des écoles du réseau, et après la construction du nouveau campus montpelliérain.

L'ESMA figure parmi les dix meilleures écoles d'animation au monde selon le classement publié par le site professionnel Animation Career Review, aux côtés de deux autres établissements français (les Gobelins, à Paris, et Supinfocom-Rubika, à Valenciennes).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2017 à 17:30 :
J'aime cette école

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :