Lunel lance un plan com de 80 000 € pour redorer son image

 |   |  321  mots
Un des visuels de la campagne institutionnelle
Un des visuels de la campagne institutionnelle (Crédits : Ville de Lunel)
La Ville de Lunel lancera, à compter du 12 septembre, une campagne de communication sur les agglomérations de Montpellier et Nîmes destinée à redorer son image, souvent ternie par les départs djihadistes de 2014. Le budget mobilisé s'élève à 80 000 €.

Rompant avec une discrétion sur le sujet qui lui a parfois été reprochée, Claude Arnaud, maire de Lunel (34) et président de son Agglo, a présenté, le 7 septembre à Montpellier, la campagne de communication destinée à redorer l'image de la commune. Pour mémoire, en 2014, une vingtaine de Lunellois âgés de 18 à 30 ans sont partis rejoindre les rangs de l'État Islamique dans le cadre de la guerre en Syrie, générant une couverture de presse que déplore le maire encore aujourd'hui, citant un article récent du Figaro.

"Cette campagne de communication grand public doit corriger l'image tronquée qui est donnée de Lunel, annonce Claude Arnaud. Sans minorer nos problèmes, nous devons nous présenter tels que nous sommes, en montrant les richesses de la ville."

Campagne institutionnelle et digitale

Cette campagne se déclinera en plusieurs thèmes ("art de vivre", "culture", "réussite", "traditions"), zoomant sur les points forts du territoire : "14 écoles élémentaires, trois collèges, deux lycées, un pôle santé doté d'un IRM, une gare et bientôt un pôle multimodal, etc.", énumère Caude Arnaud.

Débutant le 12 septembre et s'étendant sur un mois, cette campagne s'organisera autour d'un slogan, "Lunel se dévoile", et se diffusera sur 200 panneaux dans les agglomérations de Montpellier et de Nîmes, soit un bassin de population de 800 000 habitants. Elle passera aussi par l'achat d'espaces dans cinq éditions locales du Midi Libre.

Sur le volet digital, une campagne est prévue sur "le Top 100 des sites français". De plus, en créant un site dédié (www.lunelsedevoile.fr), en lançant le hashtag #Lunelsedevoile et en distribuant 500 perches à selfies à la population, la Ville compte sur une mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux pour amplifier sa démarche.

Le coût de la campagne est estimé à 80 000 €. Le budget communication de la Ville s'élève à 300 000 €.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2017 à 18:09 :
De bien belles images.....😁
a écrit le 07/09/2017 à 14:38 :
Plutôt que de dépenser de l'argent inutilement en com, le centre ville est entrain de mourir sous l'oeil bienveillant du maire. Alors assez de parole et de l'action. Des idées pour la ville les citoyens en ont. Alors consultez Monsieur le maire vos administrés. Et stop au "m"a tu vu"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :