La nouvelle A9 sera mise en service avant l'été

 |   |  344  mots
Le viaduc Lez-Lironde est le plus gros ouvrage d'art du chantier
Le viaduc Lez-Lironde est le plus gros ouvrage d'art du chantier (Crédits : ASF/Bartoli)
Vinci Autoroutes a confirmé, le 14 décembre à Montpellier, que le chantier du déplacement de l'A9 sera bien achevé avec six mois d'avance sur le calendrier prévu. L'opération aura permis de réaliser 2 200 contrats de travail depuis 2012.

L'information circulait officieusement depuis quelques mois mais Salvador Nunez, le directeur d'opérations de Vinci Autoroutes (réseau ASF à Montpellier) l'a confirmée lors d'un point presse tenu le 14 décembre : le chantier de déplacement de l'A9 sera livré d'ici la fin juin, et donc mis en service avant l'été, avec près de six mois d'avance sur le calendrier initialement prévu. L'inauguration officielle, prévue en mars, pourrait se faire en présence du chef de l'État, François Hollande, même si ce dernier point n'est pas encore confirmé.

L'année 2017 sera donc consacrée aux dernières phases du chantier : finalisation des chaussées (1 250 000 m2 de voies et 50 000 m2 de zones de péages concernées en tout), de la protection acoustique (60 000 m2 d'écrans de protection), des aménagements paysagers (75 000 plants, 130 000 arbustes, soit 5 à 6 M€ investis), des barrières de péage (à Baillargues et Saint-Jean-de-Védas, avec le démantèlement de celui de Gallargues), ainsi que la mise en place d'équipements divers tels que 140 km de glissières, 200 portiques de signalement, etc.

2 200 contrats de travail

Sur le front de l'emploi, la réalisation de ce chantier, lancé en fin d'année 2012, aura permis de mobiliser 1 300 personnes au pic de l'activité, de signer 2 200 contrats de travail, équivalant à quatre millions d'heures travaillées (dont 184 000 heures d'insertion, soit 30 % de plus que l'objectif prévu).

"Selon le dernier sondage TNS-Sofres que nous avons réalisé, 90 % des personnes interrogées ont entendu parler du chantier de l'A9, et 82 % se disent favorables à cette nouvelle infrastructure, ce qui correspond aux moyennes observées depuis le début", constate Salvador Nunez.

Le chantier de déplacement de l'A9, long de 25 km, vise à la fois à élargir l'autoroute existantes (A9) et de construire une nouvelle autoroute (A709) faisant office de "boulevard urbain", et ce afin de séparer le trafic de transit du transit local. Quelque 100 000 véhicules passent tous les jours au droit de Montpellier, dont 20 à 21 % de poids lourds.

L'opération présente un coût global de 850 M€, financés par Vinci Autoroutes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :