Matahi, la start-up qui prend de la bouteille

 |   |  401  mots
(Crédits : DR)
Quatre ans après sa fondation, la jeune entreprise s'appuie sur sa dernière levée de fonds (1,5 M€), réalisée en 2016, pour accroître son équipe, son chiffre d’affaires et ses ambitions en proposant deux nouvelles gammes de jus de fruits bio, dont une à destination des sportifs.

À partir du 15 juin, Le Marché du Lez accueille un nouvel arrivant, Matahi, start-up spécialisée dans le jus bio de Baobab. Pour l'occasion, la petite entreprise a choisi de lancer officiellement ses deux nouvelles gammes de jus bio, Super-fruit et Super-fruit Boost.

Alternative aux boissons énergisantes

La première est un jus de fruit bio classique, toujours élaboré à base de Baobab. Sa qualification de jus « Super-fruit » émane du fait que les baies de Baobab contiennent des nutriments que Matahi qualifie d'« exceptionnels ».

La deuxième gamme, Super-fruit Boost, se positionne comme le premier et unique jus de fruit bio pour les sportifs. Enrichi en guarana et en jus de Baobab, ce jus s'impose comme une alternative aux boissons énergisantes présentes sur le marché et souvent chimiques.

"Nous sommes passés de 4 à 11 personnes entre 2016 et 2017. En recrutement, il est prévu de renforcer l'équipe commerciale et de recruter des personnes avec un profil international," affirme la Responsable communication Aïda Soumaoro.

Une bouteille vendue toutes les 2 mn

Fondée en 2013, cette start-up a amplifié sa croissance interne et externe en réalisant en octobre dernier une levée de fonds de 1,5 M€. Cette action a permis aux deux fondateurs de recruter : deux stagiaires sont devenues salariées, un poste de responsable de communication a été créé et une équipe commerciale s'est développée.

Mais la levée de fonds a également permis de renforcer la position de ses jus de fruits bio sur le marché. Présent en France, Matahi s'ouvre aussi à l'international en vendant ses jus de fruits bio en Europe mais aussi en Corée, avec une moyenne d'une bouteille vendue toutes les 2 minutes.

Une nouvelle recette pour un chiffre d'affaires en hausse

Matahi voit grand. La start-up a décidé d'être commercialisée dans presque toutes les enseignes bio. Pour ce faire, il lui a fallu changer la recette de ses jus sucrés avec du sucre de cannes bio. Ce dernier étant considéré peu écologique par certains magasins comme Biocoop, Matahi s'est tourné vers le sucre d'Agave.

Actuellement, les bouteilles de Matahi sont vendues auprès d'enseignes comme Biocoop, Naturalia, La Vie Claire, Naturéo, les Comptoirs de la Bio mais aussi dans la salle de sport parisienne « L'Usine » où la gamme Super-fruit Boost est commercialisée. Toutes ces démarches s'inscrivent dans cet objectif : multiplier par trois le chiffres d'affaires d'ici à 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :