Il était un fruit crée une gamme pour professionnels de la restauration

 |   |  449  mots
(Crédits : Il était un fruit)
Le 9 novembre, l’entreprise lunelloise Il était un fruit a annoncé le lancement d’une nouvelle gamme à destination des professionnels de la restauration. Des cubes de fruits séchés à intégrer dans la préparation de plats et qui constituent une innovation.

Présente jusqu'alors en grande distribution, en gamme snacking, l'entreprise Il était un fruit (siège social à Lunel, unité de production à Montpellier) lancera en novembre une nouvelle gamme de fruits séchés innovante, à destination des professionnels de la restauration et baptisée « Ingrédients ».

« Il s'agit non plus de pétales de fruits mais de cubes de pommes et de poires, et de tranches pour les fraises, à intégrer dans la préparation de plats, explique Laure Vidal, fondatrice et dirigeante de l'entreprise. C'est quelque chose d'innovant, qui peut venir remplacer les fruits en conserve qui se délitent dans les préparations, alors que nos produits se regonflent quand on les réhydrate, ce qui permet de reconstituer les morceaux et est donc plus agréable en bouche... Ce sont les cuisiniers eux-mêmes qui nous l'ont suggéré et demandé. »

À Montpellier, Il était un fruit a déjà convaincu le traiteur Gérard Cabiron, qui évoque une « intensité gustative, dans les sauces notamment » et se réjouit d'avoir trouvé « enfin une solution pour avoir de la fraise à la carte toute l'année ».

Autre avantage de la gamme : les fruits séchés sont commercialisés en barquettes refermables, garantissant leur stockage.

« La distribution de cette nouvelle gamme se fera un peu en direct, mais surtout via les grossistes comme TerreAzur Languedoc Provence, ou encore Episaveurs Sud Ouest avec qui nous sommes en cours de négociation, précise Laure Vidal. Nous passerons également par les cash & carry. Nous commençons d'ailleurs un test avec Promocash. »

Chez Carrefour et Auchan

Il y a un an, Il était un fruit bouclait une levée de fonds de 1 M€, lui permettant notamment de renforcer son équipe commerciale mais aussi de recruter une personne en R&D et qualité. La dirigeante annonce d'ailleurs des innovations en snacking en janvier 2018.

En revanche, l'entreprise a revu ses ambitions sur le secteur bio à la baisse.

« Nous y allons moins que prévu... Nous avons une gamme bio en vrac sur les pommes et les kakis, que nous proposons sur les réseaux de distribution spécialisés ou sur le Carreau bio du MIN de Montpellier. Mais nous ne pousserons pas beaucoup plus loin car la production bio française est limitée, et ce n'est pas une filière en quête de valorisation (Il était un fruit travaille à partir de fruits déclassés, NDLR). »

Comme prévu, l'entreprise a dépassé le seuil des 1 000 points de vente, notamment grâce à des référencements nationaux dans les enseignes Carrefour et Auchan.

Il était un fruit, qui emploie désormais 15 salariés, ne communique pas sur son chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2017 à 15:00 :
"Il était un fruit" ou au pire Il Était Un Fruit sinon cela vous fait un titre qui ne ressemble à rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :