Naissance de l’accélérateur Sprint Montpellier, soutenu par Numa

 |   |  688  mots
Numa a bâti sa renommée internationale en déployant son modèle d'accélération dans le monde, comme ici en Inde
Numa a bâti sa renommée internationale en déployant son modèle d'accélération dans le monde, comme ici en Inde (Crédits : Numa)
Numa, l’accélérateur de start-ups référent basé à Paris, s’associe à XLR Capital qui lance, aux côtés d’un collectif d’entrepreneurs, un programme d’accélération baptisé « Sprint Montpellier powered by Numa ». Première incursion régionale de ce type pour Numa, ce dernier sera opérationnel en septembre.

Un collectif d'une dizaine d'investisseurs et de chefs d'entreprise, fortement impliqués dans l'écosystème numérique montpelliérain, vient de s'associer à XLR Capital, un fonds d'entrepreneurs créé en 2015, pour lancer un nouvel accélérateur de start-ups à Montpellier. Ce dernier, nommé « Sprint Montpellier powered by Numa », sera créé dans les prochaines semaines en étroite collaboration avec Numa, la société leader dans l'accélération de start-ups en France, et opérant depuis Paris.

Première incursion régionale

Pour Numa, qui a bâti sa renommée en intégrant divers services (incubation, accélération, co-working, etc.), qu'elle déploie sur son site parisien, puis en exportant ce modèle partout dans le monde (cinq antennes : la Russie, le Maroc, l'Inde, l'Espagne, puis le Mexique, depuis le 7 avril), il s'agit donc d'une première incursion en région sous cette forme. À noter que Numa vient en appui, en apportant son savoir-faire, ses outils et sa méthodologie, mais la mise en route de Sprint Montpellier n'occasionne pas la création d'une joint-venture, à la différence du modus operandi adopté jusqu'ici pour le programme d'accélération Numa Sprint (désormais simplement appelé Numa).

« Nous avons pris conscience qu'un grand nombre de start-ups internationales candidatent à notre programme parisien, bien plus qu'il n'y en a en région, explique Olivier Mougenot, directeur de l'investissement de Numa. Elles ont tendance à y rester cantonnées. Or si la vocation de Numa est d'accélérer les start-ups parisiennes, nous voulons accélérer les plus belles start-ups avant tout. Nous voulons donc nous implanter dans les grandes villes de France et accompagner les start-ups sur des territoires numériques en forte émergence, tels que celui de Montpellier. Construire un réseau prend du temps, aussi nous avons décidé de travailler avec XLR Capital, qui dispose du sien, ce qui va accélérer notre propre démarche. »

La culture du haut niveau

Sprint Montpellier proposera, à compter de la rentrée 2016, un programme d'accélération calqué sur celui de Numa (ex-La Cantine, ex-Numa Sprint), d'une durée de quatre mois. Les conditions seront a priori les mêmes : 5 % de prise de participation au capital de la start-up, en plus des autres critères de la sélection, qui se déroulera tout au long du printemps après le lancement de l'appel à candidatures.

« Ce seront les critères de sélection de Numa, à savoir un mélange subtil entre l'ambition du porteur de projet, la qualité de son équipe, la capacité à se déployer à l'international et à placer la barre haute », précise Arnaud Laurent, co-fondateur de XLR Capital.

« Nous ciblons des sociétés qui n'ont pas encore trouvé de financement institutionnel, et qui ont développé un produit sans avoir validé son adéquation avec le marché », précise Olivier Mougenot.

Ce programme de coaching intensif s'appuiera notamment sur des workshops assurés par des experts thématiques et des mentors de niveaux national et international, et sur la présence d'entrepreneurs en résidence formés par Numa. Sprint Montpellier prévoit déjà le recrutement de cinq personnes, qui opéreront sur un plateau de 100 m2 loué au sein du BIC de Montpellier (lequel s'associera également à ce programme).

Première promotion à la rentrée 2016

En outre, les entreprises accélérées pourront bénéficier du réseau d'alumni de Numa en France et à l'étranger (une centaine d'entrepreneurs) et pourront participer au Demo Day, un concours de pitches face à des investisseurs européens, dont la prochaine édition est prévue en février 2017.

La première sélection réalisée par Sprint Montpellier comptera une dizaine de start-ups. La marraine de cette promotion sera Rachel Delacour, fondatrice de BIME Analytics/Zendesk. Sprint Montpellier ambitionne d'accélérer « une cinquantaine » de pépites au cours des prochaines années.

En cinq ans, le programme d'accélération de Numa, Numa Sprint, a permis d'accompagner 104 start-ups, dont 65 % ont levé des fonds à l'issue (50 M€ au total). Chaque start-up a levé 500 000 € en moyenne dans les sept mois qui ont suivi sa participation au Demo Day.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :