La Safer Languedoc-Roussillon se projette en 2021

 |   |  192  mots
Le conseil d'administration du 21 octobre a permis à la société d’aménagement foncier et d’établissement rural de lancer, avec l'État, son plan d'actions pluriannuel sur 2015-2021. La Safer se rapproche, à cette occasion, de l'EPF Languedoc-Roussillon.

Le conseil d'administration extraordinaire de la Safer LR, le 21 octobre, a posé les grandes lignes du PPAS (programmes pluriannuels d'activité des Safer) pour la période 2015-2021. Parmi les priorités réaffirmées de l'opérateur figure l'aide à l'installation des agriculteurs, en levant les freins dans l'accès au foncier rural, en plus de ses missions traditionnelles de préservation des terres agricoles et des ressources naturelles.

Un appel à projets sur cette thématique vient d'être lancé auprès des collectivités territoriales du Languedoc-Roussillon, visant à instaurer un nouveau dispositif d'installation progressive des jeunes agriculteurs, où la Safer LR assurera le portage du foncier durant une période de trois à cinq ans.

Ce CA a, en outre, permis d'intégrer à la gouvernance de la Safer LR l'autre grand opérateur foncier régional en tant que membre permanent : l'Établissement public foncier (EPF) du Languedoc-Roussillon. D'autres partenaires (sans droits de vote) l'imitent : le Centre Régional de la Propriété Forestière du Languedoc-Roussillon (CRPF), la Fédération Régionale des Chasseurs du Languedoc-Roussillon (FRCLR), La Confédération Paysanne du Languedoc-Roussillon (CPLR), la Coordination Rurale du Languedoc-Roussillon (CRLR).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :