Grande région : Alary annonce la généralisation de Sud de France

Lors d'un bilan de la marque Sud de France, dressé le 2 juin à l'occasion de sa 10e année d'exploitation, le président du Conseil régional Languedoc-Roussillon a annoncé un accord politique avec Midi-Pyrénées pour l'étendre à la future grande région. Mais le cabinet de Martin Malvy indique que rien n'a été signé.

3 mn

Les actions de promotion de Sud de France englobent 200 événements par an
Les actions de promotion de Sud de France englobent 200 événements par an (Crédits : DR)

Lors d'un point presse tenu le 2 juin, le président du Conseil régional Languedoc-Roussillon, Damien Alary, a annoncé l'existence d'un "accord politique", conclu la veille avec le Conseil régional Midi-Pyrénées, pour étendre le rayonnement de la marque Sud de France à la future grande région.

Créée en 2006 et déposée à l'INPI, celle-ci englobe les produits viticoles et agro-alimentaires du Languedoc-Roussillon (2 800 entreprises adhérentes, 9 000 produits labellisés), la destination touristique régionale depuis 2008 et les établissements touristiques depuis 2009 (1 100 labellisés), ainsi que la filière bois depuis 2010 (22 entreprises, une centaine de produits). En 2014, 23 cahiers des charges ont été définis pour consolider les critères qualité du label : le bureau indépendant Véritas, sur cette base, a déjà effectué 300 contrôles en deux ans.

La SEM régionale Sud de France Développement, en charge du dispositif de communication et de partenariat autour de Sud de France, assure un travail de promotion sur 200 événements nationaux et internationaux par an. D'abord focalisée sur le vin (valeur de l'export en 2014 : 813 M€ et 3,6 millions d'hectolitres) et l'agroalimentaire (4 627 points de vente sous bannière Sud de France à ce jour), Sud de France Développement s'est ouverte au tourisme, avec une place dans le Top 5 des destinations françaises décrochée par le Languedoc-Roussillon l'an passé.

"J'ai ratifié hier un accord politique qui fera de Sud de France la marque ombrelle de la future région, affirme Damien Alary. Cet élargissement en fera la plus grande marque de France en superficie. Il existe déjà une marque Sud Ouest France, créée par les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, et cet accord ne l'annulera pas. Les deux marques ne sont pas incompatibles. Mais je souhaite que l'on concentre les moyens de la nouvelle région, en 2016, sur ses points forts, car elle concentrera un tiers de la production française de vins, et 20 % du secteur national du bâtiment. D'autres pistes sont à creuser : les produits d'élevage, le roquefort, les organismes de formation professionnelle et l'économie numérique, afin de mettre en valeur les entreprises du digital qui ont besoin de visibilité, en lien avec le cluster numérique régional FrenchSouth.digital."

Contacté par Objectif News, le cabinet de Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, nuance quelque peu ces propos.

"La marque Sud de France a été abordée à plusieurs reprises entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, entre les présidents de Région et entre les directions concernées. Il n'y a toutefois pas d'accord formel qui a été signé. Il reviendra à la future Assemblée de décider de son avenir."

Deux nouveaux volets

Par ailleurs, la Région a annoncé qu'en 2015, pour sa 10e année d'exploitation, la marque Sud de France sera élargie à la filière du bien-être et de la cosmétique. Un cahier des charges vient d'être élaboré avec OcWell, le groupement fédérant 50 entreprises du secteur en Languedoc-Roussillon. 110 produits ont déjà été labellisés, et un objectif de 300 produits a été fixé avant l'été.

De même, Sud de France vient d'être étendue à la filière du bâtiment (40 000 entreprises, dont 31 500 artisans). En accord avec la Fédération du bâtiment L-R et la Capeb L-R, un cadre portant sur six garanties (administrative, sociale, technique, environnementale, sécurité, satisfaction du consommateurs) a été fixé pour toute entreprise candidate à la labellisation.

Un objectif de 300 labellisations en 2015, et d'un millier en 2016 a déjà été programmé. Les deux premières entreprises sélectionnées sont l'Audois Arc en Pierre et la Catalane Entreprise Serrurerie du Vallespir.

Enfin, un nouveau contrat de filière pour le bâtiment sera signé dans le courant de l'année. Au total, le Conseil régional Languedoc-Roussillon a investi 10 M€ par an pour Sud de France et la promotion du territoire.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.