Canicule : le groupe BRL renforce son action

 |   |  506  mots
Concessionnaire du réseau régional, BRL prévoit d'investir 50 M€ d'ici 2025
Concessionnaire du réseau régional, BRL prévoit d'investir 50 M€ d'ici 2025 (Crédits : G&C Deschamps)
BRL, opérateur technique et concessionnaire du réseau régional hydraulique pour la Région Occitanie, vient de signer avec cette dernière la « charte pour une gestion durable de l’eau sur le réseau hydraulique régional ». L’objectif est de renforcer l’action du groupe nîmois, notamment pour s’adapter au changement climatique.

La charte signée par le groupe BRL et par la Région Occitanie s'inscrit dans la continuité du plan régional d'intervention pour l'eau. En effet, cet accord va permettre au groupe BRL d'accentuer son action pour la transition numérique, écologique et énergétique. Les objectifs sont multiples.

Gérer l'eau de façon économe

La charte définit des objectifs en terme de gestion de l'eau, à la fois auprès des particuliers et sur les équipements collectifs. Il est notamment prévu la mise en place d'une gestion dynamique du canal Philippe Lamour grâce à un système de télégestion. Il s'agit d'optimiser les prélèvements sur le Rhône.

BRL souhaite aussi travailler à la revalorisation des eaux usées : le groupe prévoit de mettre en place un projet pilote à partir d'eau de lavage de la station de potabilisation de Puech de Labade.

BRL devrait par ailleurs inaugurer une parcelle de 15 hectares irriguée par eau usée traitée. L'opérateur annonce par la même occasion vouloir se tourner vers le conseil technique aux agriculteurs afin d'optimiser l'irrigation.

Anticiper l'utilisation de l'eau

BRL s'oriente vers l'utilisation de ressources renouvelables, car il cherche à limiter l'énergie consommée et à sécuriser l'alimentation en eau des territoires. « L'enjeu est de préserver l'eau et l'environnement tout en favorisant le développement économique », fait savoir le groupe nîmois.

Cela permet aussi d'anticiper les tensions qui peuvent exister sur le réseau régional, compte tenu des conditions climatiques et de l'arrivée des touristes, favorables à des surconsommations d'eau. Le programme Aqua Notitia, en cours de déploiement sur le réseau, a pour objectif d'apporter une aide à la décision sur tous les ouvrages et les points stratégiques du réseau hydraulique. Ce système d'information devrait relever les données du réseau, les traiter et les diffuser sur une interface graphique modulable.

"Notre priorité est de sécuriser nos installations, de maintenir nos investissements et donc d'assurer la continuité du service public en réduisant le nombre de coupures et en garantissant la résilience d'un territoire confronté à des épisodes climatiques de plus en plus fréquents. Ainsi, nous faisons des travaux pour anticiper les besoins d'eau, notamment, et nous investissons sur les nouvelles technologies afin d'améliorer notre capacité à moins consommer d'eau. Nous prévoyons d'investir 50 M€ d'ici 2025", déclarait Jean-François Blanchet, directeur général de BRL, lors du récent colloque de la FRTP Occitanie.

De plus, le concessionnaire veut améliorer l'information sur les exploitations à vendre qui sont déjà irriguées afin que les jeunes agriculteurs se tournent avant tout vers ces parcelles.

BRL alimente déjà plus d'1,5 millions de personnes sur le littoral et dans les grandes agglomérations. Alors que les ressources du réseau régional permettent de desservir 70% des cultures irriguées de la façade méditerranéenne de la Région, 10 000 hectares de terre devraient être mis en eau par le groupe d'ici 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :