La Marseillaise vivra

Le Tribunal de commerce de Marseille a validé, le 15 avril, l'unique offre de reprise de La Marseillaise, et de son édition départementale L'Hérault du jour. En redressement judiciaire depuis novembre 2014, le titre passe aux mains de Pierre Dharréville, président des Éditions des Fédérés et secrétaire départemental du PCF dans les Bouches-du-Rhône.
La Marseillaise édite L'Hérault du jour en région
La Marseillaise édite L'Hérault du jour en région (Crédits : Idelette Fritsch)

L'unique offre de reprise du quotidien a été acceptée par le Tribunal de commerce de Marseille ce mercredi 15 avril.

Placé en redressement judiciaire en novembre dernier, le titre - qui édite également L'Hérault du jour en Languedoc-Roussillon - est maintenant entre les mains de Pierre Dharréville, qui pilote Les Éditions des Fédérés, connu en tant que journaliste et écrivain mais également avec une autre casquette, celle de secrétaire départemental du PCF dans les Bouches-du-Rhône.

Une demie-bonne nouvelle pour les 208 salariés puisque l'offre acceptée comprend un large plan de suppression d'emplois - 90 - concernant principalement les services Imprimerie et Photo.

Les syndicats dans l'expectative

Une seconde offre avait été déposée voici quelques mois, portée elle aussi par un journaliste Jean-Marc Adolphe, associé à un consultant Fabrice Kehayan. Mieux disante en terme d'emplois conservés, elle s'est néanmoins avérée insuffisante financièrement.
 
Dans un texte publié sur le site internet du quotidien, les syndicats de l'entreprise se disent "vigilants quant à l'amélioration des salaires et des conditions de travail" et "mobilisés pour donner à La Marseillaise toutes les garanties d'un avenir pérenne". Reste à connaître désormais le plan de relance du nouveau patron de La Marseillaise.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.