ErgoSanté déploie son réseau d'agences partout en France

 |   |  310  mots
La société prévoit d'assurer 800 aménagements cette année
La société prévoit d'assurer 800 aménagements cette année (Crédits : ErgoSanté)
La société basée à Anduze (30), spécialiste de l'aménagement du poste de travail, développe un réseau sur un modèle original, en rentrant au capital de ses revendeurs. Elle vise 10 implantations en France d'ici la fin de l'année, dont la première dans l'Est, sous peu.

Créée en 2013 à Anduze (30), ErgoSanté se spécialise dans l'aménagement du poste de travail pour personnes en situation de handicap. La société se développe sur un modèle original, à mi-chemin entre la franchise et la filiale : elle identifie des entreprises pour distribuer ses produits et ses solutions, qu'elle recrute et qu'elle forme, avant d'entrer à hauteur de 33 % dans leur capital.

À ce jour, ErgoSanté s'appuie sur un réseau de six revendeurs, installés en Corse, en Bretagne, en Normandie, à Paris, en Rhône-Alpes, ainsi qu'en PACA, après l'ouverture d'une agence à Marseille (13) conclue cet été. La société gardoise vise la barre d'une dizaine d'implantations d'ici le début 2016, dont une prochainement pour la partie Est de la France, sur la zone de Metz-Nancy. Elle prévoit d'assurer 800 aménagements en 2015, contre 550 en 2014.

"Il existe de gros besoins de ce secteur, avec un marché estimé en France à environ 20 M€, évalue Samuel Corgne, fondateur d'ErgoSanté. Dans notre pays, seulement 2 à 3% des bureaux sont à hauteur variable. Au Danemark, c'est plus de 90 %. La marge de progression est énorme. Mais les grands groupes s'y mettent, préférant aménager le poste de travail plutôt que licencier pour inaptitude."

Un travail en prévention

ErgoSanté compte plusieurs grands comptes à son porte-feuillle (Areva, Pôle Emploi, BNP, Orange, Veolia...). Positionnée avant tout comme une centrale d'achats et un bureau d'études, la société diversifie son offre vers l'amont.

"L'aménagement du poste de travail ayant un caractère plus ou moins obligatoire, cette obligation légale est notre clef d'entrée dans une entreprise : une fois que nous y sommes, nous nous développons aussi sur la partie préventive", rajoute Samuel Corgne.

La société, qui emploie 15 salariés, ne communique pas de chiffre d'affaires. Elle envisage, d'ici cinq ans, d'internaliser la production de certaines solutions, sur son site d'Anduze.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2015 à 0:57 :
Tous mes voeux de Bellegarde à cette entreprise spécialisée dans le domaine de l'ergonomie. L'étude marché a t-elle été faite sérieusement ? Jusqu'à présent, je doute du sérieux des employeurs et du patronat pour oser recruter du personnel handicapé. Les valides et en bonne santé galèrent pensez-vous que les handicapés peuvent voir leurs droits respectés. Bien sûr, beaucoup d'organisme tels que la HAS, les diverses associations sensées représenter les personnes handicapées sont présentes mais sont-elles efficaces ? A eux de démontrer leur raison d'exister et leur façon d'agir.
Réponse de le 16/09/2015 à 6:43 :
Bonjour,
Pour répondre à votre question, il s'agit pour une très grande majorité de cas, d'équipements liés au maintien dans l'emploi d'employés déjà présent dans les sociétés.
En effet personne n'est à l'abris d'un accident, d'un problème de dos, d'un tms vous rendant inapte à votre poste de travail. Dans ce cas, vous comprendrez la pertinence d'un aménagement de votre poste afin d'éviter un licenciement pour inaptitude.
Bonne journée
Samuel Corgne
a écrit le 14/09/2015 à 22:28 :
Courage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :