Première en France : Système U conventionne avec la Métropole de Montpellier

 |   |  689  mots
Serge Papin, P-dg de Système U, et Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole.
Serge Papin, P-dg de Système U, et Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole. (Crédits : DR)
Le partenariat est inédit. L’enseigne de grande distribution Système U a signé, le 2 mai, une convention de partenariat avec la métropole de Montpellier. Une démarche qui a vocation à accélérer des synergies privé-public, à jouer les facilitateur de projets et par exemple à booster l’innovation chez Système U.

La démarche est présentée comme inédite en France : le 2 mai, le groupement Système U et la Métropole de Montpellier (M3M) ont signé une convention de partenariat de trois ans « pour déployer des actions de développement économique, territorial, social et durable ».

Serge Papin, le P-dg de Système U (jusqu'au 7 mai), avait fait le déplacement pour l'occasion sur la commune de Vendargues (parc du Salaison), en périphérie de Montpellier, où l'enseigne* détient une importante base logistique de 120 000 m2 et encore 9 ha de réserve foncière.

« Les entreprises ont le devoir de prendre de nouvelles responsabilités, clame Serge Papin. Elles ne peuvent plus se contenter d'actes marchands, elles doivent prendre une dimension sociétale. Il faut que le commerce profite à tous à l'endroit où il se passe. On sent en France cette fracture territoriale qui empoisonne les relations politiques. L'enjeu pour nous, commerçants, c'est d'aider à réanimer les centres villes aussi, même si nous avons surtout des magasins périurbains. »

Agro-écologie, insertion

La convention cible plusieurs objectifs opérationnels.

« Ce partenariat s'inscrit pleinement dans le cadre d'enjeux liés à nos différentes politiques publiques, telles que la logistique et la distribution, l'agro-écologie et l'alimentation, l'emploi, l'inclusion et la responsabilité sociétale des entreprises, la transition énergétique et écologique ou encore la smart-city et l'innovation, plaide Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole, maire de Montpellier. De ce type de comportement responsable peut découler une autre façon de voir le monde au quotidien. Je souhaite que d'autres entreprises suivent vos pas. »

Le partenariat prévoit par exemple de renforcer la relation entre le Marché d'intérêt national (MIN) de Montpellier et les points de vente afin de soutenir les 80 producteurs locaux du carreau. De son côté, Système U signe la charte « Entreprises et quartiers » et s'engage à promouvoir l'insertion dans ses opérations de recrutement.

Autres points de convergence : diminuer les kilomètres parcourus en camion par Système U, travailler sur le concept de drive-piétons en centre ville, ou intensifier les actions d'économie circulaire sur le parc du Salaison.

Intégrer l'innovation

Outre la convergence des pratiques et l'accélération des projets avec la Métropole ou d'autres acteurs économiques, ce sont des « synergies public-privé innovantes » qui pourront émerger, comme les dépeint Nicolas Bringer, président de Système U Sud. Notamment en matière d'innovation et de développement de la smart-city.

« Ce qui sera nouveau, grâce à cette convention, c'est l'intégration de l'innovation, déclare-t-il. Nous allons commencer par échanger avec les start-ups montpelliéraines afin qu'elles identifient nos besoins, que ce soit dans les magasins, les entrepôts logistiques ou sur divers process. Par exemple, 99 % de notre business relève du commerce physique, et nous devons toujours être meilleurs dans les magasins... Il sera possible de créer des passerelles entre ces start-ups et le groupement Système U, qui travaille déjà avec 25 start-ups au niveau national, mais encore aucune de l'écosystème montpelliérain. »

L'enseigne prévoit ainsi d'organiser des rencontres open-innovation avec les start-ups de la French Tech montpelliéraine, ou encore de s'impliquer dans la mise en œuvre d'actions portées par la Métropole visant à faire du parc du Salaison un parc connecté et démonstrateur des nouveaux usages et services liés à une zone d'activité économique.

« Il faut quitter le rapport de force »

Serge Papin, engagé lors des États généraux de l'alimentation, conclut sur l'antienne de l'amélioration du revenu des agriculteurs, fournisseurs de la grande distribution : « Il faut réconcilier les agriculteurs, les producteurs locaux, avec la grande distribution, pour qu'ils trouvent une rémunération correcte. Une solution pourrait être portée en projet de loi bientôt. Il faut quitter le rapport de force, nous n'avons pas à être des prédateurs ».

* Système U Sud, sur le territoire de la Métropole de Montpellier, représente 1 200 salariés (dont 800 en logistique à Vendargues), compte 200 magasins de Bordeaux à Menton, et réalise 4 Mds € de chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :