L’agence ASB organise une conférence internationale pour une ONG

 |   |  528  mots
Athéna Caperonis, dirigeante de l'agence ASB
Athéna Caperonis, dirigeante de l'agence ASB (Crédits : ASB)
La jeune agence héraultaise ASB organise, pour le compte de l’ONG Campus Education, une conférence sur le harcèlement qui se tiendra le 18 Avril 2019 au siège européen des Nations Unies à Genève. En première mondiale, 15 médiateurs d’un collège gardois sont invités à exprimer leurs opinions à la tribune.

À peine trois ans après sa création à Mauguio (34), l'agence ASB (une quinzaine de salariés), spécialisée dans l'externalisation de force de vente, la formation, la communication et l'évènementiel, se lance dans un projet d'envergure internationale pour le compte d'une ONG, Campus Education, engagée contre les violences scolaires et les cyber violences.

Un cercle de conférences mondial

Créée dans le but de faire cesser les violences au sein des établissements scolaires, l'association Hope for Education, initiée par Jacky Pamart, victime de harcèlement à l'âge de 17 ans, a obtenu en 2017 le statut d'ONG.

"Il fallait une nouvelle identité à l'association qui est devenue Campus Education. Nous avons travaillé sur ce nouveau nom qui véhicule un message de cohésion entre les étudiants, les enseignants et l'ensemble du système éducatif", explique Athéna Caperonis, dirigeante de l'agence ASB.

Basée à Montpellier et New York, Campus Education, reconnue pour son implication dans la lutte pour la prévention et l'assistance des victimes de harcèlement, s'engage aux côtés des États et des régions dans des programmes pédagogiques. Le but ? Créer un cercle de conférence mondial, les Campus.

Organisée au siège européen des Nations-Unies à Genève, Campus Start (première du cycle) vise à mobiliser la société civile et les autorités publiques autour d'une même cause.

"La violence, ça s'arrête d'abord à l'école exprime Jacky Pamart, président de Campus Education. Avec la conférence Campus Start, nous souhaitons mettre cette phrase en pratique. La non-violence n'est pas une utopie, c'est un chemin que nous devons tous prendre."

Lancement de l'application Campus X

Pour optimiser l'impact de cette conférence, qui a reçu l'appui du ministère français de l'Éducation, l'agence ASB a invité des personnalités tels Jasmin Roy (acteur et animateur de tv québécois), Sophie Desmarais (actrice québécoise), ou encore Mario Maquedano (réalisateur de court métrage). Art, culture, numérique, politique publique... au total sont prévus six plaidoyers, dont celui de 15 élèves du collège de Sommières (30).

"C'est la première fois qu'une ONG invite des enfants à s'exprimer sur le harcèlement au Palais des Nations Unies de Genève", se réjouit Athéna Caperonis qui a prévu un second événement lors de la conférence sur le numérique : le lancement officiel de l'application Campus X.

"Campus Education s'implique pour apporter des solution numériques au service des actions contre les violences. Cette nouvelle application, à destination des parents, professeurs de l'éducation et élèves, va permettre de rendre les conférences participatives et ludiques avec des fonctionnalités comme la réalité augmentée. Mais je ne peux en dire plus avant le lancement".

L'agence ASB a travaillé sur la création et le design de cette application. Le développement, externalisé, est en cours.

"Campus Education est, à ce jour, notre projet le plus important. Nous soutenons complètement la cause de cette ONG et je suis particulièrement fière de participer à sa notoriété internationale", confie Athéna Caperonis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2019 à 12:06 :
Voilà une Conférence à laquelle Fabrice Llorente le dynamique Doyen de la Faculté Upvd de Perpignan devrait participer. Il en tirerait des lecons applicables à son corps enseignant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :