Uniti promet 1 500 logements sociaux par an sur la grande région dès 2018

 |   |  322  mots
La résidence de logements sociaux Mas Bedos sera réalisée par Uniti à Vias (Hérault).
La résidence de logements sociaux Mas Bedos sera réalisée par Uniti à Vias (Hérault). (Crédits : Uniti)
Le promoteur immobilier en logements sociaux, montpelliérain devenu parisien, annonce ses projets de déploiement en Languedoc-Roussillon d'ici 2017, mais aussi sur le territoire de la future grande région. Des opérations vont démarrer à Agde, Vias et Rivesaltes.

En octobre 2015, va démarrer la construction de la Résidence Coquelicot (31 logements sociaux) à Agde, une opération menée par Uniti pour l'OPH de Sète.

Cette opération s'inscrit dans un plan de 650 nouveaux logements que le promoteur immobilier spécialisé en logements sociaux, créé à Montpellier et dont le siège est désormais à Paris, prévoit de réaliser en Languedoc-Roussillon d'ici 2017.

Sur ces 650 logements, la construction de quelque 130 d'entre eux va démarrer d'ici la fin 1e trimestre 2016, notamment à Agde, Vias (Le Mas Bedos, pour l'OPH de Sète) ou Rivesaltes (66).

« Nous disposons d'un carnet de commandes fermes de 1 600 à 1 700 logements sur 2016 et 2017, dont 650 en Languedoc-Roussillon, se réjouit Hervé Gévaudan, président du Conseil de surveillance d'Uniti. Et ce, sans compter les logements en cours qui seront livrés en 2016 et 2017, soit 300 dans l'Hérault, 250 dans les Pyrénées-Orientales et une centaine entre le Gard et l'Aude. Notre objectif est de produire 800 logements par an en Languedoc-Roussillon à partir de 2018. »

Aujourd'hui, Uniti annonce travailler avec l'OPH des Trois Moulins, l'OPH de l'Agglomération de Perpignan, l'OPH de Sète, Hérault Habitat ou encore I3F.

« Notre métier n'est pas de nous bagarrer sur des territoires comme Toulouse, Montpellier ou Paris, mais plutôt d'aller sur des villes de 10 000 à 70 000 habitants, sur des opérations de 20 à 60 logements, là où ne vont pas les gros promoteurs immobiliers, précise Hervé Gévaudan. Nous proposons une alternative privée qui va vite et répond aux besoins de maires de petites villes. »

S'il n'est pas très présent à Montpellier, le promoteur est néanmoins déjà implanté sur la capitale de Midi-Pyrénées, et annonce le lancement et la livraison de 200 logements au nord de Toulouse et dans sa grande banlieue.

« C'est une production qui prend son essor, assure Hervé Gévaudan. Notre objectif de production, sur la future grande région, est de 1 500 logements par an. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :