IES Synergy confortée par les annonces de Ségolène Royal au Salon de l’automobile

La PME spécialiste des bornes de charge rapide pour véhicules électriques revient du Salon mondial de l’automobile à Paris. Les annonces de la ministre de l’Environnement - un million de bornes installées d'ici 2020 - confortent l’entreprise héraultaise dans sa stratégie.
Cécile Chaigneau

3 mn

(Crédits : DR)

L'entreprise héraultaise IES Synergy (Saint-Aunès), spécialisée dans les bornes de charge rapide pour véhicules électriques, était au Salon mondial automobile à Paris, du 1er au 16 octobre. Si les annonces de la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, sur le déploiement d'un million de points de charge rapide d'ici 2020 satisfont les dirigeants de la PME, ils savent qu'il y a encore du chemin à parcourir.

« Il existe deux types de charge : la charge lente de 6 à 8 heures, et la charge rapide de 30 à 50 minutes comme les nôtres, explique Jean-Benoît Moreau, directeur du marketing chez IES Synergy. La ministre parle de 900 000 bornes de recharge chez les particuliers et 100 000 dans les espaces publics mais elle ne parle pas de charge rapide. Or nous pensons que les bornes de charges lentes ne seront pas suffisantes pour répondre aux besoins du marché français. »

Un marché qui n'est pas encore mature et dont le déploiement conditionnera la croissance de la PME héraultaise. En 2015, elle réalisait un chiffre d'affaires de 16 M€ (dont environ 60 % encore réalisés sur son activité historique, les chargeurs embarqués industriels) et annonce une « bonne croissance », sans révéler ce que sera son chiffre d'affaires 2016.

« Aujourd'hui, les véhicules électriques représentent 1 % des véhicules vendus dans le monde, ce qui est encore peu. Le marché des bornes de recharge va croître avec celui des véhicules électriques. Aujourd'hui, on est encore dans les premières phases d'un marché balbutiant. »

Wallbox 3e génération

En 2016, IES Synergy déclare avoir investi 4 M€ dans sa R&D, et recruté une vingtaine de personnes (125 salariés au total), notamment pour le volet recherche. Au salon de l'automobile, elle a annoncé la sortie de la 3e génération de Wallbox.

« Ce sont des bornes plus compactes, légères et faciles à installer, en alternatives aux bornes lourdes et imposantes, précise Jean-Benoît Moreau. Notre nouvelle Wallbox a été rendue plus universelle en terme de tension, donc plus utilisable aux États-Unis ou en Norvège par exemple. Et elle va pouvoir monter en tension, ce qui correspond à la plus grande capacité des batteries des voitures d'aujourd'hui. »

Par ailleurs, la joint-venture mise en place avec le Chinois Wanma Group a permis à IES Synergy de démarrer une production de bornes à Hangzhou, près de Shanghai. Déjà 1 000 sont sorties des chaînes de fabrication du sous-traitant avec lequel elle travaille et ont été installées en Chine, où le marché affiche un potentiel important.

Le marché des bus électriques

La croissance de la PME passera également par un marché émergeant et prometteur : celui du transport collectifs en bus électriques.

« En Île-de-France, la RATP s'est engagée à constituer un parc de bus verts, à 80 % électriques et 20 % au gaz, d'ici 2025. Nous nous positionnons pour participer à ces marchés de demain. Nous collaborons déjà avec des acteurs du transport collectif, comme BlueBus (groupe Bolloré, NDLR) et le constructeur chinois BYD pour élaborer des chargeurs. L'électronique de puissance que nous avons développée est un atout pour nous, et nous souhaitons être prêts quand le marché démarrera, à horizon 2018-2020. »

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.