Les start-ups régionales débarquent en nombre au CES de Las Vegas

Objectif Languedoc-Roussillon assurera, du 6 au 9 janvier, une couverture du grand salon mondial de l'innovation et de l'électronique. Vingt-cinq start-ups régionales y participent, constituant le plus gros contingent français après l'Île-de-France en nombre d'exposants.
Le CES de Las Vegas accueillera quelque 25 start-ups régionales
Le CES de Las Vegas accueillera quelque 25 start-ups régionales (Crédits : Creative Common)

Après huit entreprises sélectionnées sur l'édition 2015, la délégation issue de l'ex Languedoc-Roussillon présente au CES de Las Vegas affichera, cette année, quelque 25 start-ups (60 personnes) qui exposeront sur ce salon mondial annuel. Référence de l'innovation technologique ciblant le grand public, le Consumer Electronics Show (CES) rassemble en moyenne 3 500 exposants (150 000 participants), venus de 140 pays, en présence de 6 800 médias accrédités.

Quinze de ces 25 entreprises ont été sélectionnées pour l'Eureka Park, le plateau le plus prisé, réservé aux start-ups développant des dispositifs innovants commercialisés depuis moins de six mois. À ce niveau, la délégation du Languedoc-Roussillon sera le plus important contingent régional en nombre d'exposants, ex aequo avec Rhône-Alpes, derrière l'Île-de-France (la délégation française dans son ensemble intègre 185 sociétés). Pour sa part, Madeeli, l'agence de développement économique de Midi-Pyrénées, a identifié quatre start-ups, qui partageront les mêmes sessions et temps de présence que leurs homologues languedociennes.

Un contexte favorable

Les 15 sociétés languedociennes exposant à Las Vegas sont Plussh (live stream), Allpriv (data protection), Anatascope (simulation anatomique), Enko (chaussures de sport), Fruition Sciences (agriculture de précision), Voxtok (systèmes hi-fi), Virdys (visualisation 3D), Comwatt (boxes de consommation énergétique), Orée Design (objets technologiques haut de gamme), Biomouv (services digitaux pour maladies chroniques), Emersya (présentation 3D pour e-commerce), Laoviland (plate-forme d'art thérapie), ELA Innovation (capteurs RFID), Care Labs (chèques santé), et E-Prospects (monétisation des datas). La délégation se compose également de Choosit (agence digitale), Marcel (market place BtoB), Kyomed (dispositifs de e-santé), La Valériane (logiciels de e-santé), Aldeis (web marketing et monitoring), Natural Pad (serious games santé), Sigma Méditerranée (services informatiques), Menta (micro-électronique), SoFleet (véhicules connectés) et Invest Sud de France, l'agence de développement économique du Languedoc-Roussillon.

"Les États-Unis viennent de voter une nouvelle loi budgétant 30 Mds $ sur cinq ans pour soutenir fortement le secteur des énergies renouvelables, explique Grégory Lamotte, fondateur de Comwatt. À l'heure où la réglementation américaine change, notre présence au CES tombe à pic alors que nous nous apprêtons à développer notre technologie sur place, en recherchant de nouveaux partenaires et distributeurs."

Deux institutions à la manœuvre

Après un travail d'accompagnement et de coaching mené en amont de l'événement, la délégation régionale est encadrée par deux institutions : le Conseil régional LRMP, au travers de Sud de France Développement, et Montpellier Méditerranée Métropole, sous la bannière French Tech. En Languedoc-Roussillon, le secteur numérique englobe 4 500 entreprises (3 Mds € de chiffre d'affaires, 18 000 emplois).

Objectif Languedoc-Roussillon assurera une couverture du CES, tout au long du salon qui se déroulera du 6 au 9 janvier, pour rendre compte des contacts noués par les start-ups régionales et les perspectives de business s'ouvrant à cette occasion.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.