Kaliop veut recruter 50 personnes en France et à l'étranger

 |   |  340  mots
Gilles Guirand, Pierre Deniset et Françoise Nauton-Inglis, co-fondateurs de Kaliop
Gilles Guirand, Pierre Deniset et Françoise Nauton-Inglis, co-fondateurs de Kaliop (Crédits : Kaliop)
Après 40 embauches réalisées en 2016, la société montpelliéraine spécialiste des solutions open source a annoncé, le 24 janvier, l'ouverture de 50 postes en France et à l'étranger. L'opération, visant à soutenir ses filiales sur les deux fronts, intervient alors que Kaliop vient de lancer sa spin-off Kuzzle à l'international.

Kaliop vient de lancer le recrutement de 50 nouveaux collaborateurs sur 2017, après en avoir embauché 40 l'an passé. Conceptrice de portails et sites web à valeur ajoutée sur bases open source, la société montpelliéraine entend soutenir sa croissance en France et à l'étranger, après avoir structuré et renforcé sa présence en Europe et en Amérique du Nord ces dernières années.

Le plan de bataille 2017

Kaliop cible des collaborateurs, y compris jeunes diplômés, pour renforcer ses équipes techniques et de consultants. Un recrutement dans les équipes de management est aussi projeté, notamment sur les volets marketing et commerce.

"2016 a été une année stratégique marquée par de nombreux événements forts : levée de fonds, opérations de croissance externe, etc., observe Aurélie Armand, responsable RH de Kaliop. Notre ambition est de nous positionner en véritable conseil auprès de nos clients pour les accompagner dans leurs stratégies digitales en leur proposant des solutions innovantes et à forte valeur ajoutée. Dans ce contexte, nous continuons à nous entourer de nouveaux experts pour accélérer notre croissance et renforcer notre qualité de service."

Kuzzle monte en puissance

Sur le front de l'export, Kaliop a lancé, en 2016, sa filiale Kuzzle, qui développe un back-end open source gérant objets connectés et applications mobiles. La société en a présenté la version entreprise lors du CES de Las Vegas, qui s'est déroulé du 5 au 8 janvier.

"Avec ce projet, nous offrons aux 

entreprises en mutation digitale une solution disruptive qui leur permettra de

 réaliser 40 % d'économie, commentait Pierre Deniset, président de Kaliop, à l'occasion de ce lancement. Pour garantir le succès de notre spin off, nous

 allons bien sûr recruter les collaborateurs techniques et business qui lui

 permettront de réussir sa percée sur les marchés internationaux avec en 

priorité l'Amérique du Nord."

Basée à Montpellier, Kaliop emploie 150 collaborateurs (100 en France, 80 à Montpellier) et développe un chiffre d'affaires de 12 M€, dont 30 % à l'export.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :