La Tribune Wine’s Forum abordera les nouveaux défis de la filière vin

 |   |  250  mots
Les débats seront organisés autour du sujet Viticulture et réchauffement climatique : conséquences, projections, solutions
Les débats seront organisés autour du sujet "Viticulture et réchauffement climatique : conséquences, projections, solutions" (Crédits : Appa)
L’édition 2019 de La Tribune Wine’s Forum sera organisée, le 17 octobre, au Musée de la Romanité de Nîmes (30) autour de la thématique « Viticulture et réchauffement climatique : conséquences, projections, solutions ».

Trois ans après une première édition, à Perpignan (66), qui avait mis en lumière les acteurs qui incarnent la diversité et le dynamisme de la filière viti-vinicole régionale, La Tribune Wine's Forum (LTWF) reviendra, le 17 octobre au Musée de la Romanité de Nîmes (30), pour des débats organisés autour du sujet "Viticulture et réchauffement climatique : conséquences, projections, solutions".

Une première prise de parole par Serge Zaka, chercheur scientifique en agro-climatologie (ITK), permettra de rappeler l'ampleur du défi qui se pose à la filière à travers le réchauffement climatique. Les stratégies environnementales explorées pour permettre aux vins français et étrangers de garder leurs identités seront évoquées lors d'une première table-ronde qui réunira Jean François Blanchet (BRL), Andréa Boscu Bianchi Bandinelli (Villa Di Geggiano), Alain Canet (Arbre et Paysage 32), Hervé Hannin (Montpellier SupAgro/IHEV), Charles Nespoulos (Chouette) et Jean-Pierre Venture (Mas de la Seranne).

Lors d'une keynote, Michel Veyrier, gérant-fondateur de Vinea Transaction et ingénieur en agriculture, abordera l'orientation des transactions foncières viticoles en France. Parmi les moyens de conquérir de nouveaux marchés et de mieux adresser les demandes sociétales figurent les labels, dont la multiplication sera analysée lors d'une autre table-ronde, avec Laurent Brault (Association Nationale de Développement de la Haute Valeur Environnementale), Patrick Guiraud (SudVinBio), Jean-Louis Portal (Chambre d'agriculture du Gard) et Éric Giraudier (CCI du Gard).

Renseignements et inscriptions sur ce lien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2019 à 10:21 :
Une soirée remarquable à Nîmes à l'inititative de la Tribune. Ainsi a-t-on appris que la "Rente" chère à David Ricardo ne dépend plus tellement entde l'emplacement mais de la capacité d'irriguer. Il s'agit probablement d'un élément qui devrait probablement bouleverser l'économie patrimoniale viticole en Occitanie (et ailleurs).Nous aurions aimé que le représentant de la Société BRL se montre un peu plus complet sur les solutions alternatives d'avenir. Pomper l'eau du Rhône est évidemment une solution de facilité. Mais il n'a été rien dit sur la possibilité de dessaler l'eau de mer. Il faut savoir que les hollandais étendent actuellement leurs surfaces cultivées (nouveaux polders) à partir de cette solution. Un petit carton rouge à Eric Giraudier qui explique que c'est le consommateur (et luiseul) qui fait au final les "rois". N'a-t-il jamais entendu parler de la théorie de l'Offre? Un peu décevant pour le Président du chambre de commerce. Un grand bravo pour l'animatrice "Patricia" qui avec beaucoup de charme, de tact et d'élégance a su diriger la soirée. Une nouvelle fois le "Magazine La Tribune" frappe un grand coup. Aucune de ses manifestations ne me déçoit jamais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :