L’IA et la Blockchain, fil rouge du Lab’Objectif 2018

 |   |  382  mots
Plus de 400 participants sont attendus pour cette 3e édition
Plus de 400 participants sont attendus pour cette 3e édition (Crédits : Eric Durand)
Le nouveau Lab’Objectif, qu’organise Objectif-La Tribune le 22 mars à l’Espace Dièze de Montpellier, accueille Alain Clot, président de France Fintech, et Claire Balva, CEO de Blockchain Partner, comme invités vedettes de cette soirée consacrée à l’innovation et aux start-ups. Plus de 400 participants sont attendus sur cette 3e édition, qui se conclura par le traditionnel concours de pitch.

Créatrices de business, moteurs d'innovation technologique, accélératrices de nouveaux usages, facteurs de disruption des modèles traditionnels : l'intelligence artificielle (IA) et la Blockchain concentrent de lourds enjeux qui seront au centre des débats lors du Lab'Objectif 2018, organisé par Objectif-La Tribune le 22 mars à l'Espace Dièze de Montpellier. Cette 3e soirée annuelle consacrée à l'innovation et aux start-ups verra aussi le lancement officiel du nouveau Startupper, le guide thématique publié par Objectif-La Tribune.

Premier invité vedette de la soirée, Alain Clot, président-fondateur de France Fintech et senior advisor chez EY, assurera une keynote sur la transformation numérique du secteur financier provoquée par l'IA. Pour sa part, Claire Balva, CEO de Blockchain Partner, évoquera divers cas d'usage de cette technologie, et les enjeux (financement, gouvernance, traçabilité, etc.) qui y sont liés. Chacune de ces interventions sera suivie d'une séquence d'échanges entre acteurs économiques, chercheurs et décideurs concernés par ces sujets.

D'une part, Philippe Rivière, CEO du groupe Septéo, témoignera de l'arrivée de l'IA dans les LegalTech, tandis que le chercheur de Polytech Montpellier, Arnaud Castelltort, analysera notre capacité d'action face à l'intelligence artificielle utilisée au quotidien. D'autre part, des acteurs du monde économique (Simon de Charentenay, CEO d'OpenFlow), de la recherche (Rieul Techer, co-fondateur du laboratoire citoyen la MYNE), de la formation (Nicolas Loubet, co-fondateur de Cellabz) et de la politique (la députée de l'Hérault Coralie Dubost, membre de la mission d'information parlementaire formée en février 2018) évoqueront les moyens d'appropriation d'une technologie aussi disruptive que la Blockchain.

Prolongeant la tradition inaugurée deux ans plus tôt, un concours de pitch viendra clôturer la soirée, permettant aux 400 participants de voter en direct grâce à l'application Smyler (à télécharger de préférence en amont sur ce lien). Après la réunion en février d'un jury de 25 experts régionaux, les six start-ups sélectionnées et en lice sont : Nino Robotics (transporteurs personnels assis), Vaonis (télescopes connectés), SeqOne (analyse génomique haut-débit), ISYmap (capteurs d'analyse à distance), Faciligo (réseau social de mobilité) et Enerfip (financement participatif pour la transition énergétique).

Renseignements et inscriptions (jusqu'au mercredi 21 mars 18h00) sur ce lien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :