Troubles auditifs : Sensorion lève 8,6 M€ pour renforcer sa R&D

Le Montpelliérain Sensorion, spécialiste des traitements des troubles auditifs, a annoncé, le 18 mai, qu'il vient de lever 8,65 M€ auprès d'investisseurs historiques ou nouveaux entrants. Une opération destinée à financer la R&D pour des produits à divers stade de développement.

1 mn

Les installations de Sensorion à Montpellier
Les installations de Sensorion à Montpellier (Crédits : Sensorion)

Basée à Montpellier, Sensorion, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies de l'oreille interne, vient de lever 8,65 M€ auprès d'investisseurs institutionnels français et internationaux. L'opération vise à financer divers programmes de R&D.

Sensorion veut notamment financer la poursuite des recherches en phase 2 (essais sur un petit groupe de malades) d'un produit contre la névrite vestibulaire, dont les résultats cliniques sont attendus d'ici la fin 2018, et le lancement d'ici fin juin d'une étude en phase 2 pour un traitement de la surdité brusque. De même, la biotech prépare pour 2009 une étude clinique de phase 2 pour la prévention de l'ototoxicité induite par la cisplastine chez les patients en oncologie pédiatrique.

"Le succès de cette levée de fonds, qui marque un tournant stratégique pour la société, démontre que Sensorion est désormais reconnu comme acteur de référence du traitement des maladies de l'oreille interne, déclare Nawal Ouzren, DG de Sensorion, dans un communiqué. Des étapes créatrices de valeurs devraient être franchies au cours des 12 prochains mois, grâce à la poursuite du développement de notre portefeuille clinique et de nos efforts de recherche, et en particulier dans la perspective des résultats de phase 2 attendus de SENS-111 (le premier produit décrit ci-dessus, NDLR)."

Cette levée de fonds a été réalisée auprès de plusieurs actionnaires historiques, dont Innobio (le fonds biotech de Bpifrance Investissement). Onze nouveaux investisseurs ont souscrit 70 % des actions nouvelles, tels que Novalis Lifesciences (17 %), fondé par le président d'Unilever, ainsi que Alto Invest (16 %) ou Nyenburgh (17 %).

Créée en 2009 au sein de l'Inserm, Sensorion est cotée sur Euronext. La société employait 20 collaborateurs en fin d'année 2017.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.