Comment Stem Genomics se positionne comme acteur majeur de la médecine du futur

 |  | 880 mots
Lecture 5 min.
La start-up montpelliéraine Stem Genomics développe une technologie innovante permettant de détecter la plupart des anomalies génétiques récurrentes observées dans les cellules souches.
La start-up montpelliéraine Stem Genomics développe une technologie innovante permettant de détecter la plupart des anomalies génétiques récurrentes observées dans les cellules souches. (Crédits : Stem Genomics)
La start-up Stem Genomics, hébergée à l’IRMB du CHU Montpellier, lance la commercialisation d’un kit PCR pour détecter des anomalies génomiques récurrentes. La société vient de lever près d’un million d’euros pour appuyer ce lancement international et développer un nouveau programme R&D.

La start-up montpelliéraine Stem Genomics développe une technologie innovante inventée par le professeur John De Vos et le Dr Assou, chercheurs de l'Institut de médecine régénérative et de biothérapie (IRMB), permettant de détecter la plupart des anomalies génétiques récurrentes observées dans les cellules souches.

Ce travail sur les cellules souches pour la médecine régénérative ou la thérapie cellulaire est très prometteur car il vise à soigner durablement en apportant un médicament vivant.

« Les cellules souches sont au cœur de nombreuses thérapies de demain, explique Nicolas Chapal, docteur en sciences, entrepreneur depuis 2006 dans les sciences du vivant et cofondateur de Stem Genomics (avec John de Vos et Said Assou). Elles sont la principale source de cellules pour la médecine régénérative dont le but est de remplacer les tissus endommagés. Elles sont également utilisées dans la recherche médicale fondamentale pour imiter des tissus normaux. Cultivées, les cellules souches ont l'avantage de se multiplier rapidement et de se différencier, elles peuvent donc être produites en masse. Mais du coup, elles peuvent acquérir des anomalies génétiques. C'est là où Stem Genomics intervient. Notre objectif est de contrôler l'intégrité génétique des cellules souches avant leur transplantation aux patients. »

Un test PCR numérique rapide et précis

Depuis sa création en 2018, Stem Genomics (6 personnes) a mis au point et normalisé ses tests qu'elle a ensuite commercialisés auprès de laboratoires de recherche, publics et privés, mais aussi de producteurs de cellules (plateformes académiques ou sociétés privées).

Dès 2019, la société a souhaité diversifier son business-model en travaillant sur un kit ICS-Digital permettant une analyse fiable de détection à 90% des anomalies génomiques récurrentes.

« Jusqu'a présent, les laboratoires nous envoyaient leurs échantillons, nous faisions les tests et nous leur adressions le résultat, détaille Nicolas Chapal. Grâce à ces nouveaux kits, nos clients font eux-mêmes leurs tests. »

Vendu 916 euros, le kit de 20 tests comprend des tubes avec les réactifs et un protocole. L'interprétation des résultats (traitement des données, analyse statistique et représentations graphiques) nécessite l'utilisation d'un logiciel fourni en ligne à disposition des clients.

Capter les marchés internationaux, dont les États-Unis

Sur un marché émergent, Stem Genomics affirme se démarquer de la concurrence.

« La plupart des innovations concurrentes sont plus coûteuses et ne sont pas spécifiques aux cellules souches, avance le Président de Stem Genomics. Nous sommes deux dans le monde à proposer ce type de test, mais nous avons trois avantages sur notre concurrent canadien : leur test détecte 8 anomalies, le notre 24 ; leur kit est un test PCR classique, le nôtre est digital et donc de meilleure qualité, et de surcroît, supernatant en culture (possibilité de faire le test sur le surnageant de la culture qui contient quelques cellules, NDLR) ».

Accompagnée d'un mailing auprès de quelque 3.800 acteurs de cellules souches, la commercialisation de ce kit vient de démarrer.

Avec cette innovation, la société entend se positionner sur les marchés lointains, à commencer par les Etats-Unis puis l'Asie (Corée du Sud et Japon).

923.000 euros pour accélérer le développement

Lauréate du 20ème concours i-LAB pour son innovation, Stem Genomics a reçu 290.000 euros pour lancer son activité, puis elle a été cofinancée à hauteur de 300.000 euros par le programme de la SATT AxLR (entrée dans son capital).

En 2019 et 2020, elle a fait deux levées de 250.000 euros chacune en prêts obligataires (auprès d'OCSEED et French Tech Seed), pour pouvoir bénéficier du dispositif I-Nov de Bpifrance dont les fonds viennent de lui être versés (423.000 euros).

Ces financements lui ont déjà permis de recruter trois personnes. Un recrutement marketing est prévu en février.

Mais surtout, cette levée va favoriser l'accélération du développement commercial. La société, qui souhaite rester confidentielle sur ces résultats 2020, ambitionne de multiplier par quatre son chiffre d'affaires en 2021.

R&D sur de nouveaux tests et partenariats industriels

Face à une augmentation de la production, la société se veut réactive. Elle n'exclut pas l'éventualité d'achat de robots pour la préparation des échantillons, ainsi qu'une sous-traitance de la production pour les kits. Engagée dans une démarche hautement qualitative, elle devrait être certifiée ISO9001 en septembre 2021.

S'appuyant sur ses bases de connaissances et de données précises, Stem Genomics ambitionne de franchir une nouvelle étape : jusqu'à présent, ses tests "in process" détectaient les anomalies récurrentes, or le pôle R&D planche désormais sur des tests exhaustifs ayant vocation à devenir libératoires.

« L'échantillon est alors prêt à être transplanté sur le patient explique Nicolas Chapal. Nous avons plusieurs propositions de partenariats avec des industriels. Nous allons nous appuyer sur des méthodes utilisant notamment le séquençage. »

Avec ce programme, lancé pour deux ans, Stem Genomics ambitionne se positionner comme acteur majeur du contrôle des cellules à visée thérapeutique. Le nouveau graal de la médecine du futur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :