Test salivaire EasyCOV : le ministère valide le remboursement par la Sécurité sociale

 |  | 474 mots
Lecture 3 min.
Le test salivaire EasyCOV est remboursable par la Sécurité sociale pour les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable.
Le test salivaire EasyCOV est remboursable par la Sécurité sociale pour les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable. (Crédits : CNRS photothèque)
Le 5 janvier 2021, le ministère des Solidarités et de la Santé a approuvé le remboursement par la Sécurité sociale d’EasyCOV, le test salivaire du Covid-19 élaboré par le consortium héraultais formé par SkillCell, le laboratoire Sys2diag et Vogo. Une nouvelle étape qui devrait accélérer la commercialisation du test à grande échelle.

La Haute Autorité de Santé (HAS) avait émis un avis favorable le 28 novembre dernier. Dans son sillage, le ministère des Solidarités et de la Santé vient d'approuver le remboursement par la Sécurité sociale d'EasyCOV, le test salivaire du Covid-19 élaboré par le consortium héraultais formé par la biotech SkillCell (groupe Alcen), le laboratoire Sys2diag et la société Vogo (solutions live & replay, audio et vidéo à destination des spectateurs et des professionnels, au sein des enceintes sportives). La publication de l'arrêté du 28 décembre 2020 a été faite dans le Journal Officiel le 5 janvier.

Le remboursement concerne l'utilisation du test EasyCOV chez les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable.

Simplicité et rapidité

Face à l'urgence sanitaire actuelle, le consortium met en avant « les atouts de simplicité, de rapidité (40 minutes) et d'efficacité » de son test dans le cadre d'une stratégie de dépistage à grande échelle.

Pour rappel, EasyCOV est un test de détection de l'ARN viral basée sur la technique RT-LAMP et permettant d'amplifier l'ARN viral puis de révéler son éventuelle présence dans un échantillon salivaire après deux périodes de chauffe, respectivement de 10 minutes à 80°C puis de 29 minutes à 65°C. L'accès aux résultats s'appuie sur une application numérique par lecture colorimétrique.

Le prélèvement salivaire doit être réalisé par un professionnel de santé. La phase analytique du test peut être réalisée par un laboratoire de biologie médicale ou par un médecin. En cas de résultat positif, il doit être confirmé par une RT PCR salivaire.

Accélérer la commercialisation

« Après l'avis positif de la HAS et la décision de remboursement du ministère des Solidarités et de la Santé, SkillCell et Vogo disposent d'un nouveau moteur pour accélérer la commercialisation d'EasyCOV, après un démarrage déjà très encourageant des prises de commandes initié au second semestre 2020 », observent les entreprises dans un communiqué. En France, l'intensification des efforts commerciaux va porter en priorité sur les marchés sur lesquels les atouts d'EasyCOV sont les plus décisifs. »

Il s'agira en l'occurrence des personnes âgées ou en situation de handicap accueillies en EHPAD ou en maisons de santé, des jeunes enfants pour lesquels les prélèvements nasopharyngés sont souvent difficiles, et des sportifs dont les pratiques imposent une répétitivité forte des dépistages et une difficulté de prélèvement nasopharyngé.

« De façon plus large et à l'International, la reconnaissance d'EasyCOV par les autorités françaises va également soutenir l'accélération des ventes sur des marchés diversifiés comme les transports (aéroports, gares), les hôpitaux, l'événementiel, les entreprises ou le tourisme », ajoute le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :