Comment l’experte en microchirurgie vitréo-rétinienne AcuSurgical se rapproche de ses objectifs

SÉRIE biotech (4/4) - Après une levée de fonds en série A de 5,75 millions d’euros en début d'année, la startup montpelliéraine AcuSurgical, spécialisée dans la microchirurgie vitréo-rétinienne robotisée, s’apprête à passer en phase clinique. Si elle obtient le marquage CE, elle pourrait commercialiser son robot dès 2023.

3 mn

La startup montpelliéraine AcuSurgical est spécialisée en robotique chirurgicale vitréo-rétinienne.
La startup montpelliéraine AcuSurgical est spécialisée en robotique chirurgicale vitréo-rétinienne. (Crédits : AcuSurgical)

L'ambition de la jeune startup montpelliéraine AcuSurgical de rendre la micro-chirurgie rétinienne plus sûre en s'appuyant sur des technologies robotiques modernes, prend forme. Son premier prototype a été validé à un stade préclinique et dans la foulée, la société a levé, en février dernier, 5,75 millions d'euros en série A auprès de quatre fonds d'investissements - Mérieux Equity Partners, Supernova Invest, Sofimac innovation et Irdi Capital Investissement. Un financement qui lui permet de passer un nouveau cap.

Après son départ en 2016 de chez Medtech, fabricant de robots chirurgicaux racheté par l'américain Zimmer Biomet, Christoph Spuhler a choisi de s'orienter vers la robotique de la chirurgie de la rétine.

« Les pathologies rétiniennes, comme la DMLA, affectent plus de 300 millions de personnes dans le monde et une personne de plus de 70 ans sur trois en Europe, souligne-t-il. Le marché mondial de la micro-chirurgie rétinienne représente environ 1,6 millions d'interventions, et 30.000 en France. Or ce sont des interventions compliquées, qui nécessitent une extrême précision de la part du chirurgien. Notre plateforme robotique vise à accroître précision, en éliminant notamment tout risque de tremblement, et sécurité des procédures chirurgicales, tout en ouvrant de nouvelles perspectives ».

Phase clinique imminente

Pour son projet, AcuSurgical a été accompagnée par la SATT AxLR et s'est rapprochée du Laboratoire d'informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM), ainsi que de deux professeurs chirurgiens de la rétine, les Professeurs Gilles Thuret et Philippe Gain au Centre hospitalier universitaire de Saint-Etienne.

La startup était hébergée depuis sa création en 2020 au LIRMM. Elle a récemment déménagé dans des locaux plus adaptés, dans la pépinière d'entreprises montpelliéraine Cap Omega, pour accueillir la croissance de son équipe.

« La levée de fonds nous a permis de recruter trois ingénieurs et de franchir une étape, affirme le dirigeant et fondateur d'AcuSurgical. Nous terminons actuellement quelques améliorations sur le dispositif en apportant notamment de nouvelles fonctionnalités pour optimiser la mécanique de précision et assurer la sécurité maximale du patient. Puis nous enchaînerons sur la partie réglementaire. »

Face à son unique concurrent hollandais sur le secteur de la chirurgie vitréo-rétinienne, AcuSurgical entend faire valoir son expertise combinant composants robotiques, logiciel de contrôle et mécanique de précision exceptionnelle. La startup s'apprête à passer aux essais cliniques qui seront menés sur une vingtaine de patients et auront lieu à la fois en France et dans un pays européen (en cours d'identification), de manière à dérisquer au maximum.

Vers une nouvelle levée de fonds

Entrant dans une nouvelle phase d'activité, AcuSurgical recrute de nouveaux profils sur le segment règlementaire et clinique.

Pour avancer dans sa mission, notamment sur les aspects et applications cliniques du robot, elle poursuit son partenariat avec l'Hôpital Fondation Rothschild, et de multiples collaborations avec des chirurgiens français et européens.

A court terme, la startup vise la certification marquage CE et FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis. Elle pourra alors passer à la version industrialisable de son robot dès 2023.

« Notre but est clairement de commercialiser notre innovation à l'international », confirme Christoph Spuhler.

Pour activer la phase commerciale, le dirigeant envisage une nouvelle levée de fonds courant 2022.

Lire également dans notre dossier Biotech :

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.