Avec sa nouvelle application, la Carsat LR veut tester l'humeur des seniors

La Carsat LR lance une application pour favoriser la communication et la vie sociale quotidienne des retraités. Développée en partenariat avec Kymoed, l'application, présentée le 15 novembre à Castelnau-le-Lez (34), est un élément des solutions numériques au service des seniors portées par la Carsat LR.

3 mn

L'application M@Carsat sur tablette.
L'application [email protected] sur tablette. (Crédits : DR)

Depuis l'appel à projet de l'été 2015, la Carsat LR travaille avec plusieurs partenariats régionaux à l'élaboration d'une plate-forme de services numériques pour les retraités. [email protected] est la dernière solution référencée par la Carsat LR. Elle a été testée en partenariat avec Kymoed, sur plus de 800 séniors.

[email protected] affiche un budget de 100 000 €. Elle rejoint le deuxième projet référencé "Ta Vie Attentive", solution de téléassistance, qui gère des alertes issues d'objets connectés installés chez des séniors. Six autres solutions sont en cours d'expérimentation sur les seize sélectionnées. La Casat LR finance le projet à hauteur d'1,5 M€.

Communiquer son humeur à un "réseau de confiance"

L'objectif affiché de Michel Noguès, directeur délégué de la Carsat LR, était une application qui conserve le lien social et facilite le suivi de la personne au quotidien. L'application, disponible également sous Android et iPhone depuis dix jours, a rencontré plus de succès lors des tests sur le format tablette.

Si le directeur affirme ne pas avoir d'objectif quantitatif quand au nombre d'utilisateurs, il évoque tout de même des travaux en cours sur les datas issues de l'application.

"Au quotidien, le senior ou sa personne référente, peuvent indiquer l'humeur du jour, via un choix parmi quatre émojis très simples. Le but est de pouvoir partager cette humeur avec un réseau de confiance (famille, voisin, amis) qui garde ainsi le lien et peut réagir en cas de soucis. Ce geste est important car nous tentons de créer un système de signalement, par exemple si l'humeur est mauvaise pendant plusieurs jours. Nous travaillons là dessus avec le professeur Jean Bousquet et le Département du Gard."

En plus de l'humeur du jour, l'utilisateur retrouve l'accès à des actualités, à un questionnaire de bonne forme, à la messagerie avec son réseau de confiance et peut s'inscrire aux animations proches de chez lui. Cette première version de l'application a été développée pendant un an et demi.

Une version mise à jour sera disponible dès la mi-décembre. [email protected] a été récompensée au Trophées de la e-santé 2017.

Tests chez Kyomed

"Les seniors ne veulent pas forcément des robots ou de lourds dispositifs sur la santé numérique, détaille Daniel Laune, président de Kyomed. Il faut rester à leur écoute, et pour cette raison, nous réalisons des tests au sein dans notre living lab et chez des particuliers. Il existe d'ailleurs deux catégories de seniors : ceux qui doivent être accompagnés dans l'utilisation et la tablette et d'autres, de plus en plus nombreux, qui connaissent le système."

Si ces solutions innovantes concourent au maintient à domicile des personnes âgées, les retraités sont plus de 522 000 dans le territoire de l'ex-LR et beaucoup s'intéressent aussi à des solutions de prévention pour se maintenir en bonne santé. Le colloque "Retraite et Bien vieillir", le 21 novembre prochain, réunira chercheurs, professionnels et usagers, pour une journée de débat sur le bien vieillir.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 02/12/2017 à 10:43
Signaler
J’ai perdu mon époux il y a six mois et cela est difficile. Je suis pourtant bien occupée mais les week-ends sont long car sortir seule n est pas amusant. J.aurais aimé aller au illuminations ce soir mais cela me fait un peu peur seule

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.