CES de Las Vegas : Enko en ambassadrice du sport connecté

 |   |  307  mots
Christian Fréchy et Jacqueline Pommier, co-fondateurs d'Enko
Christian Fréchy et Jacqueline Pommier, co-fondateurs d'Enko (Crédits : DR)
Créatrice d’un modèle de chaussures de running innovantes, la PME audoise est présente au CES 2016, qui s’ouvre le 6 janvier à Las Vegas. Entrée en phase semi industrielle, elle recherche des investisseurs sur le salon pour mieux pénétrer le marché US (déjà 51 % de l’activité).

Créatrice, après plusieurs années de R&D, de chaussures de running dotées d'un système innovant d'absorption des chocs, la société audoise Enko vient à la rencontre de son marché au CES de Las Vegas. La PME cherche à rencontrer des fonds d'investissement pour conforter son développement commercial, qui s'envisage aujourd'hui fortement sur le sol américain et à l'international.

Lauréate d'un CES Innovation Awards

Fondée en janvier 2014 par Jacqueline Pommier et Christian Fréchy, Enko (quatre salariés) réalise à ce jour un chiffre d'affaires de 300 000 € (le site www.enko-running-shoes.com est l'unique vecteur de commercialisation). L'activité est tournée à 75 % à l'international (49 pays), dont 51 % orientés sur le marché américain.

Enko profite de l'aura médiatique acquise en novembre quand elle a décroché le CES Innovation Awards, parmi 30 start-ups lauréates sur le plan mondial.

« C'est extraordinaire, déclare Jacqueline Pommier. C'est une immense reconnaissance puisqu'au départ 3 000 dossiers de candidature avaient été déposés et seulement 300 sélectionnés... Et nous avons eu le prix ! »

La vitesse supérieure

En cours d'aménagement dans les locaux de la pépinière CréAude, à Castelnaudary (11), Enko va augmenter sa surface de production pour passer d'une phase artisanale à semi industrielle, et veut passer à une production de 50 paires/jour (contre un millier de paires produites en 2015).

Selon Jacqueline Pommier, les projets de l'entreprise sont nombreux : recruter une quinzaine de personnes, augmenter la surface de production, booster le business développement... Mais des dirigeants souhaitent continuer à privilégier « la préservation du capital santé du coureur ».

Une des nouvelles innovations développées par Enko et présentées au CES réside dans « l'électronique embarquée » qui permettra, grâce au développement d'une application, de mesurer l'amorti, la restitution de l'énergie, de l'amélioration de la performance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :