Plan quantique : « Il faut identifier les cas d’usage et créer un vivier quantique en France » (Xavier Vasques, IBM Systems)

 |  | 929 mots
Lecture 5 min.
Xavier Vasques, directeur mondial des centres technologiques IBM Systems.
Xavier Vasques, directeur mondial des centres technologiques IBM Systems. (Crédits : IBM)
INTERVIEW. Depuis 2018, IBM a installé à Montpellier son premier et encore unique centre quantique. Alors qu’Emmanuel Macron a lancé, le 21 janvier, un ambitieux plan quantique français de 1,8 milliard d'euros pour faire de la France un leader du secteur, Xavier Vasques, directeur mondial des centres technologiques IBM Systems, décrypte les promesses et les enjeux de cette technologie révolutionnaire qui intéresse de nombreux secteurs industriels, et précise quelle sera l’implication d’IBM dans cette stratégie.

La Tribune - Pouvez-vous rappeler ce qu'est l'informatique quantique et quel est ce virage que la France ne doit pas manquer de prendre ?

Xavier Vasques - Cette technologie qui fait partie du monde sous-atomique. La plupart des phénomènes naturels sont régis par des lois physiques, comme la relativité d'Einstein. Alors qu'il existe un autre monde, celui de l'infiniment petit. L'informatique quantique utilise les lois et les propriétés physiques et mathématiques de l'infiniment petit, fondées notamment sur le principe de superposition : quand l'ordinateur standard est régi par le binaire, des 0 et des 1, l'informatique quantique utilise des Qubits, c'est à dire des bits quantiques qui peuvent prendre différentes probabilités utilisant à la fois le 0 et le 1. Ce qui permettra de faire des calculs complexes, difficiles à faire avec les technologies d'aujourd'hui.

En 2018, IBM a ouvert un centre quantique à Montpellier et initié un partenariat avec l'Université de Montpellier. Quelle est sa vocation ?

Ce centre quantique est unique en France. Il a aussi été l'occasion de signer le premier partenariat avec une université, l'Université...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2021 à 21:28 :
"de 1,8 milliard d'euros pour faire de la France un leader du secteur, Xavier Vasques, directeur mondial des centres technologiques IBM Systems".

Pour résumer , du pognon français va finir dans les poches d'une boite américaine qui fait un PSE en ce moment à IBM France pour virer 2000 personnes La Direction a d’ailleurs catégoriquement refusé de transformer ce PSE en PDV, laissant ainsi planer la menace de licenciements sur tous les salariés d’IBM France.sans oublier que le 13 janvier, la Direction d’IBM France a convoqué les élus du CSE Central pour lancer la procédure d’information/consultation concernant le projet de scission NewCo.Dans une première étape, NewCo France serait créé en tant que filiale à 100% D’IBM et les Salariés concernés y sont seront transférés dès le début du 2ème semestre 2021.Puis la filiale serait ensuite séparée d’IBM avant la fin de l’année 2021 pour devenir une société indépendante cotée en bourse.
Réponse de le 26/01/2021 à 5:14 :
Du pur Hollande/Macron ... et le pire est que les autres n'auraient pas fait mieux. Il ne nous reste plus qu'à financer le quantique d'Alibaba/Tencent/Huawei ...
a écrit le 25/01/2021 à 18:54 :
Identifier les cas d'usage c'est faire preuve de l'inutilité de buzz quantique... sauf pour les poches subventionnées de ses promoteurs.
a écrit le 25/01/2021 à 17:39 :
Faites donc! C'est fait avec l'argent des français mais cela ne servira nullement les français!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :