41 viticulteurs en lice pour les Vincœurs

 |   |  285  mots
 La 3e édition des Vincœurs, le concours dédié à l'innovation dans la viticulture organisé par le Conseil général de l'Hérault, aura lieu le 1er juillet. Elle s'ouvre, cette année, aux jeunes talents.

Prévu le 1er juillet à l'Hôtel du Département à Montpellier, l'événement des Vincœurs a enregistré, pour cette 3e édition, plus d'une soixantaine de candidatures.

Parmi celles-ci, 41 dossiers ont été retenus pour ce concours visant à récompenser des projets innovants du secteur viticole héraultais.

Les professionnels sélectionnés concourront dans plusieurs catégories, parmi lesquelles « Aventure » (œnotourisme), « Audace » (organisation), « Innovation » (marketing), « Nature » (approches environnementales), « Solidaire » (emploi et insertion), et « Pluri'elles » (intiatives féminines).

À cette organisation vient s'ajouter, en 2013, une nouvelle catégorie intitulée « Jeunes ».

« Cette catégorie marque notre volonté de procéder différemment cette année, indique Henri Cabanel, vice-président du Conseil général de l'Hérault délégué à l'agriculture. Dans la réglementation en vigueur dans la viticulture, la notion de « jeunes » renvoie à des professionnels de moins de 40 ans. Elle a aussi son importance au regard des professionnels nouvellement installés, qui ne sont pas forcément issus du secteur, car ces installations se font aussi hors cadre familial. »

L'Hérault compte 280 communes viticoles. Le secteur dégage un chiffre d'affaires de 367 M€ (2010), soit 67 % de l'activité agricole du département.

Le parrain de l'édition 2012 des Vincœurs était le comédien Pierre Arditi.

Anthony Rey

Lire également :
Le Conseil général de l'Hérault inaugure son œnothèque à pierresvives

Légende : André Vezinhet remet le prix Pluri'elles (nouveauté 2012) qui récompensait les initiatives féminines dans la filière viticole, aux Vinifilles, vigneronne à Montpeyroux. Les Vinifilles ont également reçu le Prix spécial jury qui illustre leur coup de cœur. Sur scène, à droite, Pierre Arditi et Henri Cabanel, vice-président délégué à l'agriculture.
Crédit photo : Simon Borysko

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :