Un micro-crédit "social" pour les porteurs de petits projets

 |   |  217  mots
Le Crédit Mutuel, la Caisse des dépôts et l'UDAF (l'Union départementale des associations familiales) de l'Aude ont signé à Carcassonne une convention unique en région afin d'aider les ménages aux revenus modestes.

Un prêt, remboursable sur trois ans, pourra leur être accordé jusqu'à 3 000€. Le taux d'intérêt, fixe, variera de 2,30% à 2,90%, en fonction de la durée de l'emprunt. L'association constituera les dossiers, la banque prêtera l'argent et la Caisse des dépôts se portera garant, à hauteur de 50% de l'emprunt en cours. Qui pourra y prétendre ? Les demandeurs d'emplois, les travailleurs pauvres, les bénéficiaires de minimas sociaux, mais pas les personnes interdites bancaires, surendettées ou inscrites sur ficher de la Banque de France. Quels projets seront soutenus ? Cela ira de l'achat de véhicule au permis de conduire en passant par des formations payantes, des bilans de compétences ou encore des frais de déménagements. Cette convention s'appuie sur le fonds de cohésion social, créé en 2005, qui doit notamment favoriser le micro-crédit social. Mais, en quatre ans, seuls 400 dossiers ont été octroyés à des foyers en difficulté en Languedoc-Roussillon (et 8500 sur toute la France). Sans doute en raison de la méconnaissance de ce dispositif. Les trois partenaires signataires se sont engagés à augmenter ce chiffre de 50 dossiers par an. Pour rappel, via ce fonds, les entreprises peuvent aussi disposer de prêt d'honneur (à taux zéro) pouvant aller jusqu'à 25 000€ sur 6 ans.
Pour tout renseignement : www.france-microcredit.org

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :