Artisanat d’art : à Montpellier, un dinandier fait de la résistance

 |   |  815  mots
François Kivig, dinandier à Montpellier.
François Kivig, dinandier à Montpellier. (Crédits : DR)
La dinanderie est un métier qui se fait oublier. À Montpellier, un artisan a créé son atelier il y a deux ans. Mais François Kivig ne se contente pas de reproduire les savoir-faire ancestraux de sa profession : il tente de la moderniser en intégrant des techniques innovantes, comme le recours à l’imprimante 3D.

Le dinandier est en quelque sorte un artisan d'art en voie de disparition... Mais qui sait aujourd'hui ce qu'est la dinanderie ? Car c'est bien là le problème de l'artisan montpelliérain François...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :