Crise sanitaire : comment éviter une dégradation de l’emploi des personnes en situation de handicap ?

 |  | 745 mots
Lecture 4 min.
La Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapée avait lieu du 16 au 22 novembre.
La Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapée avait lieu du 16 au 22 novembre. (Crédits : REUTERS)
OPINION. La crise sanitaire touche en premier les populations les plus fragiles et fait craindre une perte des avancées durement gagnées sur le front de l'emploi des personnes en situation de handicap. S'il est difficile de mobiliser les entreprises sur le sujet dans une période où elles se battent pour leur survie, des solutions existent : elles passent notamment par un recours accru aux entreprises adaptées. (*) Par Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’Ergosanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire, dédié à la santé et au bien-être au travail.

La généralisation du télétravail semble a priori favorable pour les personnes en situation de handicap. En effet, à condition d'avoir un espace de travail bien aménagé, travailler de chez soi présente de nombreux avantages : s'affranchir du stress des transports, gérer plus librement son planning pour y insérer les contraintes propres à sa situation (rendez-vous médicaux, kiné, soulagement des douleurs, gestion de la fatigue...).

Cependant, ce plus grand confort du travail à domicile a pour défaut de renforcer l'isolement et donc de freiner l'intégration voir de favoriser l'exclusion de personnes fragiles socialement.

Par ailleurs, il faut noter que la crise sanitaire et économique que nous traversons, qui est à l'origine du fort développement du télétravail, a un effet potentiellement négatif sur l'emploi des personnes en situation de handicap. En effet, les derniers chiffres de l'Agefiph...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :