Municipales : selon le politologue Emmanuel Négrier, "il y a un souci de sincérité du suffrage"

 |   |  1131  mots
Le politologue montpelliérain Emmanuel Négrier.
Le politologue montpelliérain Emmanuel Négrier. (Crédits : Richard Sprang)
Ce 2 juin, les candidats au 2nd tour des municipales auront déposé leur liste. Les alliances sont faites (ou pas). La campagne aura immanquablement un goût de Covid-19. Les maires en place et toujours en lice bénéficieront-ils encore davantage de la prime au sortant ? La thématique écologique, déjà bien positionnée et probable grande gagnante du post-crise, va-t-elle modifier le jeu sur l’échiquier politique ? Le politologue montpelliérain Emmanuel Négrier fait un point d’étape à un mois du 2e tour.

Estimez-vous équitable de ne rejouer que le 2e tour des municipales, trois mois et demi après le 1e tour ?

« La loi dit qu'il doit y avoir un écart maximum d'une semaine entre 1e et 2e tour mais le Conseil d'État, au doigt mouillé, a validé... Je pense au contraire qu'il y a un gros souci de sincérité du suffrage. On a eu un 1e tour tronqué avec un taux de participation famélique, notamment à Montpellier (34,61 % - NDLR), et pourtant on se fie à ce tour pour qualifier ou disqualifier certains candidats. Il me semble que cela constitue déjà un problème. Le Conseil d'État va probablement être saisi de nombreux contentieux. Les électeurs se sont peut-être fait voler l'élection. Pendant 3 mois et demi, les équipes municipales ont été sur la brèche, les élus sortants en situation de compétition électorale et complètement privilégiés, dans une campagne qui n'en est pas une tout en étant une. Il y a un risque important de ne pas rattraper ces inégalités entre ce qu'a pu faire un maire en poste et les autres candidats. On a donc d'un côté les maires sortants qui trouvent que c'est une bonne idée de faire les élections maintenant, et les challengers qui trouvent que situation privilégie les sortants... Ce 2e tour, compte tenu de l'erreur d'avoir organisé le 1er, c'est comme le sparadrap sur le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :