Communauté urbaine de Perpignan : Louis Aliot siègera à l'office HLM Habitat

Née du projet de fusion entre l’OPH Perpignan Méditerranée et ADESTIA (groupe CDC Habitat), la SA HLM Habitat absorbera l’OPH Perpignan Méditerranée et sera opérationnelle en janvier 2021. Quatre élus de la Communauté urbaine de Perpignan, dont Louis Aliot, ont été élus, le 3 septembre, pour siéger au conseil d’administration de la future entité de gestion de logements sociaux.
Louis Aliot, maire de Perpignan.
Louis Aliot, maire de Perpignan. (Crédits : Rémi Benoît)

Le 3 septembre, lors du conseil de communauté de la Communauté urbaine de Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), a eu lieu l'élection des représentants de l'agglomération catalane au sein des conseils d'administration de différents organismes extérieurs, notamment les quatre plus stratégiques : l'Agence de développement économique, l'office public d'HLM Perpignan Méditerranée, la SA HLM Habitat ou encore le Sydetom66.

Au sein de ses différentes structures publiques, l'élu RN Louis Aliot, maire de Perpignan, a plutôt bien tiré son épingle du jeu. En obtenant le soutien d'élus non issus de son parti politique, il siège dans trois de ces quatre conseils d'administration : ceux de l'Agence de développement économique (élu à 53 voix), l'OPH Perpignan Méditerranée (à 48 voix) et la future SA HLM Habitat (à 49 voix).

Pour rappel, sur les 88 membres du conseil communautaire (maires et adjoints des 36 communes de PMM), 31 sont des élus de la liste RN.

Jean-Marc Pujol écarté

C'est clairement une page politique qui se tourne pour le maire LR sortant de Perpignan, Jean-Marc Pujol, ancien directeur de l'OPH et conseiller communautaire. Candidat pour siéger au sein des deux offices publics d'HLM, il n'a pas obtenu les suffrages nécessaires.

Dans le cadre de la loi ELAN, loi du 23 novembre 2018 qui impose aux offices HLM de gérer un parc d'au moins 12 000 logements, l'OPH Perpignan Méditerranée a choisi de fusionner avec ADESTIA, filiale à 100 % de CDC Habitat, elle-même filiale immobilière à vocation d'intérêt général de la Caisse des Dépôts.

De ce mariage, naîtra au 1er janvier 2021 une société anonyme d'habitation à loyer modéré, la SA HLM Habitat, qui absorbera l'OPH Perpignan Méditerranée et sera adossée à CDC Habitat, lequel gère un parc de plus de 495 000 logements et apporte avec lui 34 M€.

Qui à la tête de l'Agence de développement économique ?

Cette nouvelle structure sera majoritairement détenue par la communauté urbaine, avec 66 % des parts. Quatre représentants de PMM, élus le 3 septembre, siègeront au conseil d'administration : Louis Aliot (5e vice-président et maire de Perpignan), Marion Bravo (adjointe RN à la mairie de Perpignan), Robert Vila (président de PMM et maire de Saint-Estève) et Stéphane Loda (4e vice-président et maire de Canet-en-Roussillon).

L'OPH Perpignan Méditerranée, actuellement présidé par Michel Sitja, gère plus de 7 300 logements locatifs sociaux sur 17 des 36 communes de la communauté urbaine. 90 % de ces logements se trouvent à Perpignan.

Par ailleurs, les futurs présidents et vice-présidents des différents organismes extérieurs devraient être désignés dans les prochaines semaines. Selon une source proche du dossier, Alain Ferrand, maire du Barcarès et actuel 1er vice-président de la Communauté urbaine, devrait prendre la présidence de l'Agence de développement économique Pyrénées-Méditerranée Invest, actuellement présidée par Laurent Gauze.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.