La situation financière des communes passée au crible

 |   |  252  mots
(Crédits : DR)
Où en sont les finances communales après les vagues successives de réforme territoriale ? Le cabinet montpelliérain spécialiste en finances locales, Local Nova, publie une étude sur la « Nouvelle donne financière et fiscale des collectivités ». La perte de ressources de dotations d'État cumulée sur la période 2014-2017 s'élèverait à 260 M€.

Après plusieurs vagues de réformes successives et de réductions des dotations d'État pour les collectivités (2014, 2015 puis 2017), la gouvernement entame une démarche pour encadrer les dépenses de fonctionnement et d'endettement, en contrepartie d'une stabilisation des dotations. Ce plan pluriannuel concerne dans un premier temps les plus grandes collectivités.

Une DGF moyenne de 178 €/habitant

Si la dotation globale de fonctionnement (DGF) moyenne des communes d'Occitanie s'élève à 178 € par habitant, l'Hérault affiche une DGF de 173 € par habitant. Selon l'étude de Local Nova, c'est moins que les départements plus ruraux comme la Lozère (287 €) ou l'Aude (211 €).

En outre, les dépenses moyennes par habitants sont de 915 € au niveau régional, 976 € pour l'Hérault, 902 € pour le Gard ou encore 780 € en Lozère. Mais globalement, les communes baissent leurs dépenses pour compenser les pertes de ressources : d'après l'étude, ce sont les communes de plus de 5 000 habitants qui ont actionné le plus le levier d'économies de dépenses.

Des niveaux d'épargne contrastés

Les communes des départements de l'ex-LR, hors Lozère, ont un niveau d'épargne brute plus faible historiquement, dû à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :