Sommet Santé 2017 : "La Silver Economy n’est pas qu’un business, elle est une nécessité ! "

 |   |  343  mots
Gérald Kierzek, médecin urgentiste et chroniqueur sur Europe 1 et France 5 (Le Magazine de la Santé)
Gérald Kierzek, médecin urgentiste et chroniqueur sur Europe 1 et France 5 ("Le Magazine de la Santé") (Crédits : DR)
Gérald Kierzek, médecin urgentiste et chroniqueur sur Europe 1 et France 5, conduira les débats du 3e Sommet Santé, organisé par Objectif le 12 septembre au Crès (34). Dans cette tribune, il explique que la santé connectée doit être encore plus connectée aux enjeux humains - et spécialement en matière de Silver Economy, au coeur de ce sommet.

La Silver Economy est souvent présentée comme un marché florissant. En 2030, les plus de 60 ans seront 20 millions et 24 millions en 2060. Seize millions de seniors en France actuellement assurent déjà 54 % des dépenses de consommation et la Silver Economy représenterait en France un marché supérieur à 130 Mds € en 2020.

Un jeu à somme nulle ?

Dans ce marché, la santé connectée et l'innovation se taillent la part belle avec des objets connectés pour les personnes âgées, des services dans tous les secteurs (services à la personne, santé et télésanté́, TIC, habitats logements et résidences seniors...). Nombre d'entrepreneurs vantent leurs solutions comme le moyen de répondre à la préoccupation des 90 % des citoyens souhaitant vieillir chez eux !

Mais ces solutions seront non seulement insuffisantes mais inévitablement contre-productives si nous ne sortons pas de ce jeu à somme nulle dans lequel les innovations sont trop souvent présentées comme sources d'économies budgétaires. Investir dans les solutions connectées ne dispense pas d'investir ailleurs pour les seniors. La France a fait son entrée dans les pays en « voie de vieillissement » et il est une nécessité que ce silver eldorado réponde aux usages des seniors et ne soient pas de simples gadgets.

Mieux définir le "mieux vieillir"

L'humain (la famille, l'aidant, le soignant) doit avoir un rôle renforcé au cœur de l'innovation technologique. Même si le champ des possibles semble ouvert pour allonger l'espérance de vie en bonne santé des personnes âgées et faire reculer les maladies dégénératives, la prise en charge des personnes en perte d'autonomie est une nécessité. Il y a urgence à définir une vision de société sur le « mieux vieillir », de la naissance à la mort.

La Silver Economy retrouvera alors son sens étymologique d'administration de la maison au-delà d'une simple filière industrielle en silo. L'innovation en sera probablement une composante essentielle, mais au service et non à la place de l'humain.

Renseignement et inscription au 3e Sommet Santé sur ce lien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :