La CMA34 inaugure un nouveau bâtiment de 6000 m2

 |   |  383  mots
Les nouveaux locaux (6000 m2) de la Chambre de métiers de l'Hérault, dans le quartier d'Alco à Montpellier
Les nouveaux locaux (6000 m2) de la Chambre de métiers de l'Hérault, dans le quartier d'Alco à Montpellier (Crédits : CMA34)
L'inauguration en grande pompe du nouveau bâtiment de la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Hérault s'est déroulée le 24 janvier. Situé dans le quartier Pierresvives (Montpellier), le site de 6000 m2 abrite le nouveau CFA départemental. En présence de Carole Delga, le président Christian Poujol a plaidé pour une augmentation des aides régionales.

La présidente de Région Carole Delga, le préfet de l'Hérault Pierre Pouëssel, le président du Conseil départemental de l'Hérault Kléber Mesquida, l'adjointe au maire de Montpellier Brigitte Roussel-Galiana, le président régional de la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) Serge Crabié, mais aussi des élus municipaux et des parlementaires : de nombreux institutionnels étaient présents pour inaugurer, le 24 janvier, le nouveau vaisseau amiral de la CMA34.

La bâtiment a couté 16 M€, autofinancé à 80 % par la CMA34 (vente de l'ancien siège, emprunt et fonds propres), tandis que la Région a versé une subvention de 2,5 M€, et 0,9 M€ pour le Département, avec une réduction foncière de 1,1 M€.

Le site de 6 000 m2 peut accueillir les artisans sur un espace "guichet unique", et abrite le nouveau CFA, qui n'a pas encore atteint sa pleine capacité. 130 "étudiants apprentis" se répartissent sur quatre plateaux techniques flambants neufs : pâtisserie, coiffure, esthétique et entretien. Le CFA affiche une capacité de 450 places.

"J'en profite pour dire à notre présidente de Région, Carole Delga, que nous sommes prêts à ouvrir d'autres sections, a plaidé Christian Poujol. Les Régions sont les mieux placées sur la formation et l'apprentissage, pour la proximité et la réactivité."

CMA34

Le plateau technique esthétique

Les limites des micro-entrepreneurs

La CMA34 revendique 29 153 entreprises d'artisans, soit une augmentation de 7 % en 2017. Malgré cette évolution, une tendance de plus en plus marquée inquiète le président Christian Poujol.

"Nous constatons une explosion de la création de micro-entreprises. Elles représentent 60 à 70 % des nouvelles créations. C'est un statut très différent de l'artisan classique, c'est un vrai problème sur la pérennité. Nous devons inciter les jeunes à devenir de véritables chef d'entreprises."

Pour ce faire, le guichet unique du nouveau bâtiment reçoit les entrepreneurs et répond à leurs questions. Le président Christian Poujol rappelle également que la formation continue est possible via la CMA34, "7 à 10 % des artisans vont en formation continue, mais 100 % ont l'information".

Le président plaide également pour une "collaboration" et un chantier de "rationalisation", avec les autres chambres consulaires, tout en plaidant des "différences de culture" entre le commerce, l'industrie et l'artisanat.

CMA34

Vue sur l'escalier intérieur

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :