GF des Cimes passe les 1000 ha de forêts rachetées

 |   |  438  mots
GF des Cimes a investi dans 5 massifs en 3 ans
GF des Cimes a investi dans 5 massifs en 3 ans (Crédits : Agence APPA)
La société héraultaise GF des Cimes, dédiée à la récolte d'arbres mûrs, vient de dépasser les 1000 ha de domaines forestiers acquis en trois ans. Afin d'accélérer son rythme d'investissement, elle finalise un outil financier pour pouvoir lever 200 000 € annuels.

Fondée en 2016 par Yann Fortunatto, financier expert de la filière forestière, et un associé, GF des Cimes se spécialise dans l'achat de domaines forestiers et la récolte d'arbres mûrs : en trois ans, l'entreprise basée à Castries (34) a acquis pour plus de 1 000 ha de forêts, répartis dans le grand Sud-Ouest, la Montagne noire, la Bourgogne, le Clermontois, et dernièrement l'Alsace. GF des Cimes est déjà en pourparlers avancés pour l'acquisition d'un sixième domaine situé dans le Limousin, d'ici la fin 2019, soit 250 ha de plus.

"Comme n'importe quelle culture, la forêt ne pousse pas seule : elle se plante, se cultive et se récolte. Nous rachetons des domaines délaissés qui manquent de sylviculture et d'entretien. Nous protégeons ces arbres, et nous substituons : avec le réchauffement climatique et au stress hydrique qui sévit depuis cinq ans, la forêt dépérit et nous plantons des essences plus adaptées aux variations climatiques", décrit Yann Fortunatto.

Dans un deuxième temps, GF des Cimes valorise les arbres mûrs qu'elle récolte auprès de l'industrie de la première transformation. L'entreprise privilégie les usages durables comme la construction (charpentes, parquets), l'ameublement ou la tonnellerie, mais elle travaille aussi pour d'autres usages "one shot" tels que le papier, le bois-énergie ou la chimie du bois.

Resserrer les liens avec les industriels

Les cinq massifs acquis par GF des Cimes à ce jour représentent un investissement de 5 M€, ventilés entre auto-financement et investisseurs individuels. Pour accélérer son rythme d'acquisition (son objectif est d'acheter 200 ha par an d'ici cinq ans), l'entreprise, constituée sous la forme de groupement forestier, planche sur l'évolution de son modèle financier.

"Nous allons ouvrir le capital de l'entreprise aux particuliers et aux industriels, ce qui permettra à ces derniers de compenser leurs émissions carbone en investissement financier. Nous allons diffuser cette information auprès des organisations patronales afin de faire connaître ce produit financier. Nous espérons lever 200 000 € annuels, ce qui permettrait de nous accompagner dans l'acquisition de 50 ha chaque année", indique Yann Fortunatto.

GF des Cimes a réalisé un chiffre d'affaires de 6 M€ en 2018 sur l'ensemble du groupe (récolte de bois et transformation). Récemment, l'entreprise a lancé une nouvelle activité : un vaste projet d'agro-foresterie, basé à Castries également, supposant de planter près de 1 000 amandiers "pour approvisionner des consommateurs en filière courte" et 25 000 plants de romarins entre les rangs d'amandiers "pour produire une huile essentielle de très haute qualité à destination des laboratoires pharmaceutiques", conclut Yann Fortunatto.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :