Arkolia Énergies finance 135 M€ de nouveaux projets

 |   |  441  mots
La centrale photovoltaïque du Soler (66) fait partie des actifs du parc ASP3 dont Arkolia Energies vient de racheter la totalité des parts.
La centrale photovoltaïque du Soler (66) fait partie des actifs du parc ASP3 dont Arkolia Energies vient de racheter la totalité des parts. (Crédits : Arkolia Energies)
Le producteur héraultais d’énergies (solaire, biogaz et éolien) Arkolia Énergies a annoncé, le 3 février, qu'il réalise deux opérations financières. Il boucle un financement de 135 M€ pour développer 150 MW de projets en propre. Et il rachète 49 % du parc Arkolia Solar Park 3, jusqu’alors détenus par le fonds d’investissement allemand Green City Energy.

Arkolia Énergies est spécialisée dans la construction, clef en main, de centrales de production électrique à partir d'énergies renouvelables (solaire, biogaz et éolien), qu'elle exploite pour compte propre ou compte de tiers. L'entreprise héraultaise emploie 80 salariés, et a réalisé un chiffre d'affaires 2019 de 61 M€.

Le 3 février, elle annonce avoir structuré la reprise de 49 % de son parc solaire photovoltaïque Arkolia Solar Park 3 (ASP3), détenus par le fond d'investissement allemand Green City Energy. Arkolia Énergies, qui ne communique pas sur le montant de la transaction, détient désormais la totalité du parc ASP3.

"L'opération de rachat a été financée avec le CIC et BPIfrance en dette long terme, ainsi qu'une nouvelle tranche obligataire avec ACOFI", précise l'entreprise dans un communiqué.

Les installations de ASP3, mises en service entre 2015 et 2017, comprennent 8 parcs photovoltaïques* d'une puissance totale cumulée de 35 MWC, générant chaque année une production électrique de plus de 45 000 MWh, notamment grâce à la plus grande centrale au sol sur trackers située dans les Pyrénées-Orientales au Soler (15 MWc).

L'entreprise renforce ainsi son portefeuille de production détenu en compte propre. A ce jour, l'entreprise annonce 183 MW installés et plus de 1 000 MW en portefeuille.

"Synergie des énergies"

Arkolia Énergies vient également de clore la première tranche du financement bancaire long terme de 135 M€ d'un portefeuille multi-énergies, réalisée auprès de CEPAC (Caisse d'Épargne) avec la participation de Bpifrance, et fait également fait appel à un financement obligataire avec MIROVA et RGREEN.

Cette opération a pour objectif de développer des capacités détenues en propre par Arkolia Énergies. Ce portefeuille multi-énergies de projets à venir comprendra plus de 650 bâtiments solaires (essentiellement agricoles), cinq centrales photovoltaïques au sol et un parc éolien, pour un total de 150 MW.

Ces deux programmes d'investissement s'inscrivent dans la stratégie d'Arkolia Énergies, qui surfe sur deux activités principales : la construction de sites de production d'électricité verte (solaire, éolien et biogaz), et la vente d'électricité issue des sites de production détenus en propre.

"Avec ces opérations, historiques par leur montant et leur complexité, Arkolia conforte sa position de leader dans la construction et l'exploitation de bâtiments solaires agricoles notamment, tout en mixant son offre de production avec des centrales photovoltaïques au sol et un parc éolien, déclare Jean-Sébastien Bessière, directeur et co-fondateur d'Arkolia Énergies. Cette synergie des énergies permet à notre groupe de doubler sa capacité́ de production ENR détenue."

* Le Soler (66), Marmanhac (15), Saint-Paul-de-Tartas (43), Sorgues-Fontgaillardes (84), Saint-Côme (30) et Signes (83).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2020 à 17:22 :
LU dan le journal « LA TRIBUNE » cette remarquable exagération
La centrale de Cestas est à ce jour la plus puissante centrale photovoltaïque d'Europe, ses 300 MWc représentant un tiers de la production d'une tranche nucléaire.
Un tiers de tranche nucléaire (300 MW ) produit plus de 2 Millions de Mwh alors que 300 Mwc de photovoltaïque produisent annuellement environ 360 000 Mwh !!!
Il faut souligner que 300 Mwc de PV produisent environ 120 000 Mwh pendant les 6 mois de mauvaise saison contre plus d' 1 Million de Mwh pour 300 MW nucléaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :