Sud Innovation : 210 entreprises accompagnées en deux ans

 |   |  469  mots
(Crédits : Banque Populaire du Sud)
Sud Innovation, au bout de deux ans d'activité pleine, accompagne 210 start-ups et entreprises innovantes. Le concept d'agence, imaginé par la Banque Populaire du Sud et créé à Montpellier, est en cours de déploiement au sein des entités parisiennes de l'enseigne.

Agence créée en 2017* sur l'initiative de la Banque Populaire du Sud pour adresser spécifiquement le segment des start-ups (jusqu'à 5 M€ de chiffre d'affaires) et des entreprises innovantes, Sud Innovation affiche déjà 210 sociétés en portefeuille. Elle a accordé 16 M€ de prêts, soit 120 dossiers financés en deux ans*, et ouvert 90 nouveaux comptes.

Un nouveau modèle en cours d'émergence ?

Sur douze mois glissants, Sud Innovation a réalisé ou participé à diverses levées de fonds à hauteur de 14 M€. Les flux confiés (chiffre d'affaires, levées, subventions, prêts externes) s'élèvent à 85 M€, en hausse de 26 %, et déjà 49 % sur la seule année 2018. Les financements apportés dans le cadre d'activités export se montent à 22 M€, en progression de 22 % (100 % depuis le début d'année), profitant à des pépites performant à l'international telles que Eliis, L'Avion Jaune ou CILcare.

"Nous construisons ici le marché bancaire des start-ups, qui jusqu'alors n'existait pas dans le département risque des banques. Nous nous appuyons pour cela sur trente ans de collaboration avec le BIC de Montpellier, sur des outils tels qu'une grille d'analyse du risque que nous avons créée et qui est aujourd'hui utilisée au sein d'autres banques, ou d'Open Tourisme Lab, le nouvel accélérateur nîmois ciblé tourisme", explique Frédéric Planche, directeur de succursale.

Quid du futur immédiat à Montpellier ?

Le modèle de Sud Innovation, sur la foi de ces résultats, commence à essaimer au sein du groupe BPCE, l'organe central commun à la Banque Populaire et à la Caisse d'Épargne : la Banque Populaire Val de France ouvrira sa propre déclinaison du concept, en mai, dans de nouveaux locaux jouxtant ceux d'HEC Paris à Saclay. L'une des deux autres entités parisiennes de l'enseigne, Banque Populaire Rives de Paris, travaille sur un projet similaire.

Si Sud Innovation performe sur le segment des PME en croissance, quelle vision porte-t-elle sur le réservoir local des start-ups, maintenant que les plus performantes ont quitté ce statut (Matooma, par exemple) ou ont été rachetées (Teads) ?

"Il faudrait faire un état des lieux pour déterminer quelles sociétés pourraient croître fortement : il y a un foisonnement de concours d'innovation ou d'accélération à Montpellier et dans la région, qui permettent de présenter de petits projets, mais sans vision sur leur possibilité de croissance à terme. Les vrais dossiers d'innovation sont portés par des acteurs tels que la Satt AxLR, ou peuvent être repérés dans les nouveaux secteurs en forte émergence, tels que les nanosatellites, l'IoT ou la blockchain", analyse Frédéric Planche.

* : l'agence a été physiquement inaugurée en 2017, mais le "concept" de Sud Innovation préexistait d'un an et était réparti entre plusieurs agences de la Banque Populaire du Sud à Montpellier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :