Banque des Territoires : déjà 641 M€ de prêts dans l'ex-LR

 |   |  523  mots
Thierry Ravot, directeur Occitanie de la CDC, et Olivier Sichel, président de la Banque des Territoires, lancent le dispositif au sein de la Halle Tropisme
Thierry Ravot, directeur Occitanie de la CDC, et Olivier Sichel, président de la Banque des Territoires, lancent le dispositif au sein de la Halle Tropisme (Crédits : Anthony Rey)
La Caisse des Dépôts a officiellement présenté, le 20 mars à Montpellier, sa Banque des Territoires, nouvelle branche dédiée au conseil et au financement des projets portés par les collectivités et organisations locales. En 2018, la structure a déjà engagé 641 M€ de prêts, notamment dans le logement, et 28,5 M€ d'investissements sur Montpellier et sa région.

Créée par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) en mai 2018, la Banque des Territoires a achevé un "tour de France" destiné à expliquer le dispositif avec une 30e présentation aux acteurs locaux, le 20 mars à Montpellier. Nouvelle entité spécialisée dans l'ingénierie et le financement de projets portés par des territoires ou des organisations locales, elle cible principalement les professions juridiques, les organismes de logement social et les collectivités territoriales.

Une instruction accélérée sur certains dossiers

Dans l'ex-Languedoc-Roussillon, la Banque des Territoires, pilotée par le direction Occitanie de la CDC, a déjà engagé, au titre de son activité de financement en 2018, quelque 641 M€ de prêts (contre 1,2 Md€ en Occitanie) qui se répartissent entre 500 M€ aux bailleurs sociaux, 110 M€ aux collectivités et 30 M€ au secteur médico-social. Sur le volet investissement, la Banque des Territoires a engagé 28,5 M€ ; l'effet levier généré en entraînant d'autres investisseurs se montait, au global, à 420 M€.

"Le sens de cette démarche est, dans le cadre de la réorganisation de la CDC, de rassembler l'ensemble de nos services afin que les directions régionales deviennent la porte d'entrée unique pour les demandes émanant des territoires. Là où, précédemment, les demandes remontaient à Paris, la moitié d'entre elles - le volume de dossiers allant jusqu'à 1 M€ - pourront être traitées en Occitanie sur la partie investissement. Sur notre métier de prêteur, ce sont déjà 90 % des dossiers qui sont instruits localement", indique Olivier Sichel, président de la Banque des Territoires.

22 communes concernées par Action Coeur de Ville

L'une des actions emblématiques où la structure s'implique est le plan "Action Coeur de Ville", le programme impulsé en 2018 par l'État et la CDC pour la redynamisation des centres-villes. Sur 222 villes moyennes identifiées en France, 25 sont en Occitanie et 10 dans l'ex-LR : Carcassonne et Narbonne dans l'Aude, Alès et Bagnols-sur-Cèze dans le Gard, Age, Béziers, Lunel et Sète dans l'Hérault, Mende en Lozère, et Perpignan dans les Pyrénées-Orientales.

Après une année consacrée au conventionnement avec ces communes, 2019 marque la mise en route du plan, principalement sur des phases d'ingénierie de projet. La banque a programmé 100 M€ de financements et 700 M€ d'investissements sur l'année au niveau national, mais les montants fléchés vers l'ex-LR ne sont pas encore connus, le financement des dossiers se faisant au fil de l'eau, selon le directeur Occitanie de la CDC, Thierry Ravot.

Cette présentation de la Banque des Territoires s'est déroulée au sein de la Halle Tropisme, premier équipement majeur inauguré en janvier sur le nouveau quartier Cité Créative, et dont la CDC est un co-financeur. Avant d'aller plus loin.

"D'ici la fin 2019, nous allons créer, aux côtés de la Métropole et de la SERM, une SAS qui nous permettra d'investir ensemble sur de nouveaux projets immobiliers dans ce quartier dédié aux industries créatives et culturelles. L'objectif est aussi d'attirer d'autres investisseurs privés", annonce Thierry Ravot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :