Viticulture : fin de l’aventure chilienne Las Niñas pour les investisseurs catalans

les Grands Chais de France ont racheté le vignoble de Las Niñas au Chili. Il avait été créé, dans les années 1990, par trois familles d’entrepreneurs catalans. Une opération qui s’inscrit dans un contexte économique mondial chahuté, notamment par le Covid.

3 mn

Marc Bournazeau s'occupait en partie du domaine Las Niñas créé au Chili par trois familles catalanes dans les années 1990, et qui vient d'être racheté par Grands Chais de France.
Marc Bournazeau s'occupait en partie du domaine Las Niñas créé au Chili par trois familles catalanes dans les années 1990, et qui vient d'être racheté par Grands Chais de France. (Crédits : Yann Kerveno)

C'était une aventure osée, à l'image des années 1990 qui l'ont vue naître. Trois familles du monde de l'entreprise du pays catalan, Bernard Dauré (Chateau de Jau), Jean-Pierre Cayard (La Martiniquaise) et Claude Florensa (Casino JOA) investissaient au Chili pour créer un vignoble, Las Niñas, dans un des terroirs les plus prometteurs du pays à Apalta, qui a d'ailleurs pu accéder à une appellation d'origine en 2018, dans la vallée réputée de Colchagua. Avec, pour la création du bâtiment, le coup de crayon du célèbre architecte chilien Mathias Klotz.

Les Grands Chais de France viennent de racheter le vignoble. Pourquoi, alors, vendre Las Niñas aujourd'hui ?

« Pour plusieurs raisons, répond Marc Bournazeau, qui s'occupait en partie du domaine. Il y a d'abord eu la crise sociale au Chili en 2019, une période très compliquée. Puis la crise du Covid qui a mis le pays à l'arrêt pendant de longs mois. Ça a été très compliqué de sortir les vins, de trouver des bateaux, il n'y a pas eu de "quoi qu'il en coûte" au Chili, cela a été très difficile. »

S'ajoute à cela des différences de vues stratégiques avec Simon Dauré, fils de Bernard Dauré, et la coupe était pleine...

« Insensé de garder ce domaine seuls »

« Nous n'étions pas d'accord sur le futur du vignoble, explique Marc Bournazeau. Je penchais plutôt pour réduire la voilure, ce que nous avions commencé à faire pour vinifier 60 hectares et chercher à produire des vins haut de gamme, alors que Simon penchait plutôt pour produire plus de volumes. »

Pour les Grands Chais de France, l'acquisition de Las Niñas, dont les vins étaient distribués dans le monde entier, entre dans le cadre d'un projet stratégique qui consiste à s'implanter dans tous les grands vignobles du monde. Le groupe possède 68 propriétés en France et a annoncé tout récemment l'acquisition de Castillo de Aresan en Espagne, ainsi que Danubiana en Hongrie.

La vente, « à prix correct », s'est faite à contrecœur pour Marc Bournazeau : « Je suis très attaché à ce coin du Chili, à ces vignes... On s'est posé la question du rachat mais mon épouse, qui est plus raisonnable que moi, a considéré que c'était presque insensé que de garder ce domaine seuls, à 13.000 kilomètres d'ici, après les deux crises que nous venons de traverser ».

Reprise en Espagne

Cette vente n'aura pas d'incidence sur le reste de ses activités, en particulier sur celles de ses propriétés viticoles en Espagne (Terra Remota, une trentaine d'hectares en Emporda) et de la petite dernière, Adalta (5 ha en Terra Alta) sur lesquels il produit 6.000 cols de vins rouges et 11.000 de blancs. Il devrait même profiter de la reprise en Espagne.

« Nous avons de la chance d'avoir un grand distributeur sur place et d'être dans un catalogue de grandes propriétés, indique le dirigeant. Ils nous ont soutenus pendant la crise du Covid et la fermeture de la restauration et aujourd'hui, la reprise est là. En particulier parce qu'en Espagne, le coefficient appliqué par la restauration est limité : un vin qui sort de chez nous à 19 euros sera à 24 euros sur la carte de Can Roca, une des meilleures tables du monde, quand il arrive à 40 euros dans une brasserie de bonne qualité à Perpignan... »

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.