Asset Center : une nouvelle entrée de ville « business » à Montpellier

Qualifié d’emplacement premium, le site qui va accueillir, d'ici 2017, 33 000 m2 de bureaux, était présenté le 6 février par la Métropole montpelliéraine, aux côtés des deux investisseurs, FDI Groupe et la holding Tissot. Il rassemblera 5 sièges sociaux de grandes entreprises.
Cécile Chaigneau

3 mn

Le nouvel ensemble de bureaux Asset Center sortira de terre au 3e trimestre 2017 à l'entrée est de Montpellier.
Le nouvel ensemble de bureaux Asset Center sortira de terre au 3e trimestre 2017 à l'entrée est de Montpellier. (Crédits : DGLA SUD, architecte mandataire ; Pascal Megias, architecte associé ; Michel Delepiere, paysagiste ; GOLEM IMAGES infographiste.)

C'est l'un des derniers sites de l'entrée est de Montpellier. Le lot 9 (2 ha) de la ZAC Portes de la Méditerranée, situé à Odysséum, le long de l'avenue Pierre Mendès-France, vient de dévoiler son futur visage : un ensemble de sept bâtiments de bureaux, soit environ 33 000 m2 de surfaces, qui accueillera cinq sièges sociaux et 1 200 salariés, « dont près de 700 en création », annoncent les acteurs du projet.

Présentée le 6 février par le président de Montpellier Méditerranée Métropole, Philippe Saurel, entouré des différents acteurs du projet, l'opération portée par FDI Groupe (Montpellier) et la holding Tissot (Nîmes), a été menée tambours battant : lancement de la consultation par la SERM en février 2014, désignation des équipes retenues en mai 2014, dépôt de permis de conduire le 17 octobre 2014 et obtention en décembre 2014, acquisitions foncière en mars 2015, démarrage des travaux en avril 2015 pour une livraison au 3e trimestre 2017.

« Notre Métropole n'a pas d'industrie comme Toulouse, mais elle a d'autres atouts, assure Philippe Saurel, qui souligne au passage que le projet avait été lancé par son prédécesseur, Jean-Pierre Moure. Il est de notre devoir de les aider à s'installer. »

La SERM avait pour projet de développer sur ce foncier de 18 871 m² un projet de centre d'affaires. Baptisée l'Asset Center (on écrira aussi @7 Center), l'opération comprend sept immeubles (R+3 à R+6) sur un socle composé d'une dalle paysagère exclusivement piétonne et 850 stationnements souterrains.

Soit un investissement global de 62,3 M€ (dont 7 M€ pour le foncier), pour un chantier de 30 mois, représentant 450 emplois.

Vinci, Nexity et le Crédit Agricole

FDI Groupe occupera 6 150m² et implantera là son nouveau siège social, rassemblant ainsi « les équipes actuellement réparties sur 4 sites à Montpellier », annonce Dominique Guérin, directeur général de FDI Groupe.

C'est aussi le cas de la holding Tissot, spécialisée dans l'immobilier d'entreprises (62 000 m2 de planchers réalisés à ce jour en tertiaire et industriel), et qui déménagera son siège social nîmois sur la métropole montpelliéraine, avec 2 185 m² réservés.

Trois autres grands groupes ont d'ores et déjà réservé leur place pour implanter leur siège social : Vinci (6 670 m²), Nexity (3 000 m²) et le Crédit Agricole (6 150 m²).

« Notre volonté, c'est de créer un centre d'affaires avec une visibilité et une bonne accessibilité, déclare Véronique Flachaire, directrice générale du Crédit Agricole du Languedoc. Nous sommes à l'étroit au siège à Maurin. Et nous avons aussi comme projet de créer, à côté de notre centre d'affaires, un village de l'innovation, comme il en existe un à Paris par exemple, pour accueillir des entreprises innovantes, des start-ups. Nous sommes en contact avec les opérateurs qui existent déjà à Montpellier afin de ne pas être en concurrence avec eux mais en complémentarité. »

85 % des bureaux déjà réservés

L'ensemble comprendra également des services aux entreprises (crèche, restauration, remise en forme, conciergerie) implantés sur le site ou à proximité.

Un architecte-urbaniste coordinateur a été nommé : il s'agit de Nicolas Boudier, de l'Atelier A5. Spécificité de l'ensemble, le bâtiment de Nexity sera une construction en bois massif, suivant un concept industrialisé et baptisé par le promoteur immobilier national Ywood. Conçu par le cabinet montpelliérain A+ Architecture (Philippe Cervantes), il s'inscrira dans la démarche BDM (Bâtiment Durable Méditerranéen), et offrira des espaces de co-working.

Pour l'heure, 85 % des surfaces sont réservées. Reste à commercialiser quelque 7 000 m2.

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/02/2015 à 19:10
Signaler
le match de la nouvelle région en résumé c'est Montpellier vs Toulouse? Nîmes n'a pas le droit de citer ni d'exister....et les entreprises dont les sièges sociaux se trouvaient à Nîmes s'en vont à Montpellier....c'est censé rassurer les nîmois ce typ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.