Nucléaire : le groupe ECIA ouvrira une académie en 2019

 |   |  459  mots
Le groupe ECIA est spécialiste du génie électrique, de la ventilation nucléaire et des eaux industrielles
Le groupe ECIA est spécialiste du génie électrique, de la ventilation nucléaire et des eaux industrielles (Crédits : Groupe ECIA)
En forte croissance dans l'ingénierie de le ventilation nucléaire et confronté à des besoins grandissants de recrutement, le groupe gardois ECIA ouvrira une académie dédiée à ce métier en 2019. Elle complétera un diplôme d'ingénieur lancé avec d'autres partenaires dès le mois d'octobre.

Basé à Saint-Alexandre (30), le groupe ECIA, spécialiste du génie électrique, de la ventilation nucléaire et des eaux industrielles, enregistre une forte croissance, alimentée par un plan de recrutement ambitieux établi sur 2017/2020 : l'entreprise gardoise a prévu de passer de 150 à 300 collaborateurs sur la période. Elle confirme que, après avoir atteint le cap des 200 salariés en 2018, elle réalisera 50 nouvelles embauches l'an prochain.

Le groupe ECIA réalise 85 % de son activité sur une filière majeure, le nucléaire, où il travaille en lien avec les donneurs d'ordre (CEA, Orano, EDF, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, etc.), les exploitants et les entreprises du secteur. "Nous avons notamment un gros axe de développement chez EDF : nous passons actuellement des certifications pour pouvoir mieux travailler avec eux", précise Pascal Morel, cogérant du groupe ECIA.

Séduire les nouvelles générations

Face à des besoins de main d'oeuvre croissants, le groupe ECIA annonce à La Tribune-Objectif qu'il lancera, en 2019, une académie dédiée aux métiers de l'ingénierie et de la ventilation nucléaire. Baptisée Groupe ECIA Académie, elle accueillera des sessions de 12 personnes.

"Notre croissance organique dépend désormais de notre capacité à trouver des compétences, et ce sans aller piller nos confrères. Nous avons donc voulu mettre notre expérience sur la formation pour alimenter notre propre recrutement. Nous travaillons avec des structures telles que le CNAM ou des entreprises spécialisées dans les serious games pour attirer les nouvelles générations", détaille Pascal Morel.

L'académie sera ouverte à des entrants de niveau bac+2 et délivrera un diplôme de niveau bac+3. La formation sera axée sur les métiers de la conception couverts par le groupe ECIA (électricité, génie climatique, contrôle commandes), avant d'être étendue, d'ici trois ans, tant sur l'expertise que le niveau des diplômes.

"L'académie sera portée par une association à but lucratif, car il faudra trouver un business model profitable au-delà de la mise de départ", commente Pascal Morel, sans révéler le montant de cet investissement.

Une progression attendue à l'export

Dès le mois d'octobre 2018, le groupe ECIA lancera également un diplôme d'ingénieur en ventilation nucléaire, en partenariat avec Orano, le CEA, ainsi que le CFAI (centre de formation d'apprentis de l'industrie) d'Avignon (84). "Le but est de nous affilier peu à peu à d'autres écoles", rajoute Pascal Morel.

Le groupe ECIA a réalisé un chiffre d'affaires de 15 M€ en 2017, en hausse de 25 %, et table sur une progression de 15 à 20 % sur l'exercice en cours. Sur le front de l'export, l'entreprise gardoise entend porter son développement de 3 à 8 % de l'activité d'ici 2020, "principalement en Europe et en Chine".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :