Alès : le label Territoire d’industrie appuie 40 M€ d’investissement

 |   |  477  mots
Le site industriel de Schneider Electric, à Alès, porte un projet labellisé Territoire d'industrie
Le site industriel de Schneider Electric, à Alès, porte un projet labellisé Territoire d'industrie (Crédits : Schneider Electric)
L’engagement de l’Etat au côté de la Région et d’Alès Agglomération sera formalisé le 9 décembre lors d’Alès Audace. Alès compte parmi les neuf territoires labelisés d’Occitanie.

Dix projets alésiens d'entreprise et de formation vont recevoir des financements dans le cadre de la labellisation "Territoire d'industrie" dont va bénéficier le bassin économique. Officialisé le 9 décembre prochain lors de la soirée Alès Audace - qui mettra à l'honneur Franky Zapata, inventeur du Flyboard et auteur d'une traversée de la Manche sur son engin -, cette reconnaissance par contrat va se traduire par une aide à l'investissement pour des projets dont la somme globale est évaluée à 40 M€.

Comme partout ailleurs en France, où 124 territoires sont labelisés* au total, c'est la Région qui assure le pilotage contractuel d'ensemble en lien avec les services de l'Etat et les opérateurs.

40 M€ de projets portés par les acteurs alésiens

Parmi ces projets financés, on retrouve notamment la création d'un pôle industriel pour le leader européen du transport exceptionnel Capelle, qui vient de racheter l'ancien site industriel Richard Ducros pour y implanter notamment une activité de reconditionnement de remorques*. SDTech, spécialiste des particules fines, souhaite créer une plateforme d'échange, de services, et de formation entre les entreprises, collectivités et associations. L'Institut Mines Telecom prévoit lui la création d'un lieu d'accompagnement pour les TPE et PME souhaitant avoir accès à de conseils et formations en R&D.

De son côté, Ergosanté, dont l'activité est l'adaptation ergonomique des postes de travail, entend rapatrier sa production de la Grande-Bretagne vers la France ; tandis que Schneider Electric entend investir dans la réduction de ses émissions de CO2. Enfin, le Pôle mécanique d'Alès, une structure publique prévoit, fort de son succès, une extension de sa zone d'activité.

Référent territoire d'industrie en tant que vice-président élu d'Alès Agglomération, Jalil Benabdillah, se félicite que son territoire soit l'un des deux premiers labellisés en région avec celui de Figeac.

"Nous sommes, à Alès, dans l'un des trois plus grands bassins industriels de toute l'Occitanie. Cette labellisation est une reconnaissance sur le plan national que nous sommes un bassin industriel qui a besoin d'être aidé pour continuer de se transformer et aller de l'avant. Les projets sélectionnés sont les plus structurants pour le territoire. Dix projets, c'est beaucoup pour un territoire comme le nôtre. Les financements dont ils vont bénéficier constituent un levier qui va permettre aux entreprises d'accélérer dans leur développement."

Et l'entrepreneur-élu de voir au travers de ces financement "un signal politique fort que la France voit encore en l'industrie comme un facteur d'emploi et d'avenir."

* Les huit autres Territoires d'Industrie en Région : Aurillac- Figeac - Rodez (15-40-12) ; Béziers-Sète (34) ; Castelnaudary Castres (11-81) ; Gard Rhodanien (30) ; Interdépartemental Gers-Tarn-et-Garonne (32-82) ; Narbonne (11) ; PETR Comminges et Nestes (31-85) ; PETR d'Ariège (09).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :