EDF Innovation Days : l’énergéticien affiche sa dynamique régionale d'innovation

 |   |  933  mots
Le 7 juin 2018, Gilles Capy (délégué régional EDF Occitanie) lançait le EDF Innovation Day à Montpellier, aux côtés de Stéphanie Jannin (adjointe au maire de Montpellier et vice-présidente de la Métropole chargée de l'environnement) et de Marie-Thérèse Mercier (conseillère régionale Occitanie).
Le 7 juin 2018, Gilles Capy (délégué régional EDF Occitanie) lançait le EDF Innovation Day à Montpellier, aux côtés de Stéphanie Jannin (adjointe au maire de Montpellier et vice-présidente de la Métropole chargée de l'environnement) et de Marie-Thérèse Mercier (conseillère régionale Occitanie). (Crédits : Cécile CHAIGNEAU)
Le 7 juin, journée de l’innovation pour le groupe EDF à Montpellier, l’énergéticien avait rassemblé ses métiers et filiales et invité des start-ups régionales avec lesquelles il collabore pour présenter sa stratégie d’innovation et d’open innovation sur le territoire de l’ex-Languedoc-Roussillon.

Exposer la dynamique et la stratégie d'innovation du groupe, telle était l'ambition du « EDF Innovation Day » organisé par la délégation régionale d'EDF le 7 juin à Montpellier, dans la lignée des Electric Days à Paris. Une seconde étape en Occitanie après celle de Toulouse en novembre 2017.

Trente innovations étaient présentées sur quatre espaces thématiques : habitat connecté, entreprises et territoires, production bas carbone et « au service des collaborateurs ». La manifestation mobilisait aussi une cinquantaine d'experts métiers et filiales du groupe, invitant entreprises, collectivités, écosystème régional de l'innovation, monde académique et acteurs de l'énergie à découvrir les solutions innovantes locales et nationales mises en œuvre par le groupe.

« Le monde de l'énergie se transforme et nous sommes fiers de produire aujourd'hui une énergie décarbonée à plus de 97 %, déclare Gilles Capy, délégué régional EDF Occitanie, en introduction. Les défis sont considérables dans de nombreux secteurs comme les transports, le bâtiment ou l'industrie. La politique du groupe EDF est d'utiliser sa force de frappe de R&D, mais aussi des start-ups nées dans le creuset du groupe et des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :