MagicPallet lève 2,5 M€ pour déployer sa plateforme d’échange de palettes

 |  | 611 mots
Pierre-Edouard Robert, fondateur et dirigeant de MagicPallet.
Pierre-Edouard Robert, fondateur et dirigeant de MagicPallet. (Crédits : MagicPallet)
La start-up montpelliéraine MagicPallet développe une plateforme d’échange de palettes pour les transporteurs ou pour les producteurs et distributeurs qui relocalisent des palettes d’un site à l’autre. Elle vient de lever 2,5 M€ pour développer de nouvelles fonctionnalités, déployer sa solution auprès d’un plus grand nombre et sur toute l’Europe, et renforcer ses équipes.

En décembre 2018, la start-up montpelliéraine MagicPallet (hébergée au BIC) lançait la première plateforme au monde d'échange de palettes Europe dédiée aux transporteurs. Objectif : éradiquer l'aberration écologique et économique du retour des palettes chez ses expéditeurs, et ainsi réduire l'impact environnemental du transport routier de marchandises. Un marché qui pourrait intéresser quelque 38 000 entreprises de transports en France et 600 000 en Europe.

Le 16 septembre, MagicPallet annonce qu'elle vient de lever 2,5 M€ pour déployer sa solution collaborative d'échanges de palettes en Europe. Le pool d'investisseurs est constitué de Demeter (acteur européen du capital investissement pour la transition écologique), le capital-investisseur du sud-ouest Irdi Soridec Gestion, Qair Innovation (société d'investissement spécialisée dans les énergies vertes) et AMBA Invest (société d'investissement pour le développement de l'emploi local).
Bpifrance intervient en prêt d'amorçage.

Demeter, investisseur principal, et AMBA Invest, investisseur historique, siégeront au conseil d'administration.

Réduire les émissions carbone

Sur sa plateforme, transporteurs, industriels et distributeurs peuvent s'échanger des palettes « là où ils en ont besoin et quand ils en ont besoin ». La start-up ambitionne, avec cette innovation, de libérer les acteurs de la supply chain des trajets inutiles et coûteux générés par les relocalisations de palettes : les transporteurs qui restituent les palettes aux expéditeurs ou les producteurs et distributeurs qui relocalisent des palettes d'un site à l'autre.

En passant MagicPallet, ces opérateurs évitent des trajets et donc des émissions carbone, font des économies de transport, des économies de relocalisation de palettes (jusqu'à 1 € par palette relocalisée, contre 0,02 à 0,40 centimes selon le volume de palettes échangées, indique MagicPallet), tout en favorisant l'emploi et le réemploi de la palette.

Marier IA, data et machine learning

« La levée de fonds permet à MagicPallet de développer de nouvelles fonctionnalités, de déployer sa solution auprès d'un plus grand nombre et d'initier son internationalisation, tout en renforçant ses équipes », écrit le fondateur et dirigeant, Pierre-Edouard Robert, dans un communiqué.

L'algorithme de la plateforme permet aujourd'hui des échanges de palettes Europe entre deux sociétés mais le déploiement d'échanges multi-acteurs est déjà en test et la start-up développe « de nouvelles fonctionnalités, mariant intelligence artificielle, data et machine learning qui viendront résoudre d'autres problématiques de gestion de palettes des différents acteurs de la supply chain ».

C'est pour internaliser sa technologie que l'entreprise vient de recruter un directeur technique (Jérôme Aumaistre) et constitue une équipe de développeurs.

Autre objectif visé par la levée de fonds : aller au-delà de son premier marché-cible que sont les transporteurs pour répondre à la demande des industriels et des distributeurs en matière de relocalisation de palettes.

Là aussi, la start-up recrute de nouvelles compétences. Elle annonce l'arrivée de David Poirson (ex. Chronotruck) en tant que directeur commercial pour renforcer l'équipe de ventes, et d'Andrée Avogadri, directrice marketing et communication, qui devient associée.

600 millions de palettes réutilisables

Enfin, l'entreprise a des ambitions européennes : « Avec 600 millions de palettes réutilisables en mouvement en Europe chaque jour, MagicPallet souhaite se développer au-delà des frontières hexagonales. L'installation dans un premier pays permettra de concevoir un processus de déploiement à l'international ».

La start-up, bénéficiaire du label international Solar Impulse Efficient Solutions, emploie 10 salariés et vise les 15 à 20 personnes fin 2020.

Parmi ses clients transporteurs, elle annonce aujourd'hui Stef, Delanchy, XPO, Kuehne+Nagel, STG, STB, Étoile routière, Transports Breger, Endymion, Transports Naulet, Transports Chabas, Transports Berthaud, Grimonprez, Transports Lauqué, Transports Guidez, Transports Lahaye, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :